Principes Directeurs pour les données probantes de l'ESU : engagements et pratiques du fonds de recherche E-Cubed

Publié
Thème(s):
Recherche et preuves
Anglais
Français

Le fonds de recherche E-Cubed renforce le corpus de données probantes pour l’éducation en situations d'urgence (ESU) en soutenant les recherches pertinentes et utilisables dans un contexte donné et en diffusant les biens publics mondiaux. Un bien public mondial constitue une ressource qui est librement disponible sans restriction d’accès. En 2017, Dubai Cares s’est associé à l’INEE pour concevoir et gérer cette enveloppe de recherche. INEE coordonne la présentation de propositions et les processus d’examen, tandis que Dubai Cares prend les décisions finales en matière de financement.

Tandis qu'E-Cubed termine sa cinquième année, l’INEE et Dubai Cares ont identifié trois principes directeurs pour la contribution d'E-Cubed au corpus des données probantes de l’ESU. Ces principes se renforcent mutuellement et démontrent l'engagement d'E-Cubed à construire un corpus de données probantes équitable.

Principe 1 : Les lacunes en matière de preuves dans les contextes de crise sont mieux identifiées par les personnes sur le terrain

Effective EiE Partnerships Venn DiagramLa plupart des recherches actuelles sur l’ESU ont une portée programmatique et sont motivées par l'influence des donateurs et des institutions du Nord. Et ce, malgré le fait que les communautés et les chercheurs touchés par les crises sont celles et ceux qui comprennent le mieux les thèmes et les types de preuves nécessaires pour répondre à des crises uniques. L'identification, la conception, la mise en œuvre et la diffusion des questions liées à la recherche doivent être dirigées par des partenariats significatifs et équitables avec des personnes et des institutions dans les contextes de crise, ou être menées dans le cadre de tels partenariats. Les partenariats de recherche significatifs et équitables donnent la priorité à la perspective et au travail des chercheurs et chercheuses au niveau local à chaque étape du processus de recherche, grâce à un changement de paradigme qui s'aligne sur les principes clés de partenariats efficaces décrits par Menashy et Zakharia dans une étude financée par E-Cubed.

Les cinq principes directeurs de partenariats efficaces sont : (1) Prise en charge : Un passage du sauvetage à la prise en charge ; (2) Confiance et respect : Un passage d'une culture de suivi et de résultats à une culture de confiance et de respect ; (3) Une communication continue et organique : Un passage de la coordination à la communication ; (4) apprentissages mutuels et partage multidirectionnel des connaissances : Un passage du renforcement des capacités aux apprentissages mutuels ; et (5) auto-réflexion et interrogation de la dynamique du pouvoir : Un passage du déséquilibre des pouvoirs à l’auto-réflexion par la prise de conscience et l'interrogation.

Principe 1 dans la pratique : entre 2017 et 2020, le nombre de propositions pour E-Cubed émanant d'institutions basées dans un pays et de partenariats combinés a représenté 75 % des candidats, et les deux projets financés en 2020 sont des partenariats combinés. E-Cubed s'engage à financer des projets menés par ou en partenariat significatif avec des personnes touchées par une crise. En outre, Dubai Cares a réalisé une enquête mondiale auprès des membres de l'INEE en 2020, pour comprendre les lacunes en matière de preuves en réponse à la pandémie de COVID-19 provenant d'une myriade de parties prenantes. Cela s'aligne sur le processus de consultations régionales de l'INEE pour développer son programme d'apprentissage. Ainsi, E-Cubed n'identifie pas de foyers géographiques ou thématiques spécifiques dans ses appels à propositions, estimant que les personnes travaillant à proximité des contextes de recherche sont les mieux placées pour proposer des priorités de recherche pertinentes.

Principe 2 :  Les voix des acteurs et actrices au niveau local du contexte de la recherche doivent être au centre du processus de recherche

Les données et les indicateurs doivent être recueillis, stockés, utilisés et diffusés de façon éthique et responsable. Chaque étape du processus de recherche doit se conformer aux principes « Ne Pas Nuire », ainsi que respecter la dignité et l'autonomie des participants. La production de preuves doit être consciente et sensible aux dynamiques de pouvoir existantes. Le bien-être et la sécurité des participants doivent primer sur toute innovation méthodologique ou programmatique potentielle.

Principe 2 dans la pratique : E-Cubed demande à ce que toutes les propositions démontrent une prise en compte significative des dimensions éthiques et culturelles dans la conduite de la recherche dans des contextes de crise, y compris les moyens par lesquels les voix des personnes et des institutions de ces contextes sont hissées à travers le travail proposé. Lors de l'évaluation des propositions, INEE et Dubai Cares tiennent compte des plans du candidat pour atténuer les risques potentiels, ainsi que des protocoles respectifs pour l'évaluation éthique.

Bien qu'une grande partie du corpus de données probantes existantes sur l'ESU soit produite en anglais, les connaissances existent dans toutes les langues et cultures. Les données probantes doivent donc être multilingues, tant dans leur production que dans leur diffusion. Les données probantes produites dans n’importe quelle langue valent autant que celles produites dans les langues populaires. Quelle que soit la langue dans laquelle les preuves sont produites, nous devons tenir compte de la langue et de la traduction tout au long du processus de recherche. En examinant l'assimilation et l'utilisation des données probantes, nous devons tenir compte de la langue de l'utilisateur / l’utilisatrice de ces données. INEE et Dubai Cares remettent en question les notions traditionnelles de rigueur pour reconnaître la valeur de la recherche produite dans toutes les langues.

Principe 2 dans la pratique : E-Cubed accepte les propositions dans les cinq langues de travail de l'INEE (anglais, arabe, espagnol, français et portugais) et encourage les chercheurs à postuler dans la langue qui leur convient le mieux. En outre, les résultats de la recherche E-Cubed sont souvent produits dans la langue la plus pertinente pour l'utilisateur /l’utilisatrice finale des produits de la connaissance. INEE et Dubai Cares s'engagent à financer des projets dans différentes langues et à veiller à ce que la traduction ne soit pas une réflexion après coup.

Les données probantes comprennent de multiples formes et de méthodologies, y compris, mais sans s'y limiter, des essais contrôlés randomisés (ECR), des études de cas qualitatives et des expériences vécues par les populations touchées. Il n'existe pas de méthodologie parfaite pour mener une recherche rigoureuse. Dubai Cares et l’INEE remettent en question les critères traditionnels de rigueur en les considérant comme hautement quantitatifs. En revanche, l’INEE et Dubai Cares reconnaissent que des preuves significatives, utilisables et pertinentes émergent d'une myriade de sources sous différentes formes.

Principe 2 dans la pratique : Les projets financés par E-Cubed couvrent diverses méthodologies, notamment des ECR, des études de cas et des analyses de réseaux sociaux. De nombreux projets financés par E-Cubed utilisent des méthodologies participatives et collaborent avec des chercheurs issus du contexte de la recherche afin de renforcer la qualité, la pertinence et la durabilité de la recherche en travaillant avec et en écoutant les populations concernées. E-Cubed est convaincu que le fait de s'engager de manière significative avec les personnes du contexte local favorise l'adoption des biens publics mondiaux produits. INEE et Dubai Cares s'engagent à soutenir les méthodes de recherche qui sont les mieux adaptées au contexte et aux utilisateurs attendus des connaissances.

Principe 3 : Les données et les connaissances sont des biens publics mondiaux

Les biens publics mondiaux constituent des ressources qui sont librement disponibles sans restriction d’accès. L’accès à la recherche et aux données ne doit pas être assujetti à des souscriptions ou à des paiements. L’ensemble des produits E-Cubed sont des biens publics mondiaux. De plus, l’INEE travaille en collaboration avec le Journal on Education in Emergencies pour encourager la production et la diffusion des biens publics mondiaux.

Principe 3 dans la pratique : E-Cubed publie tous les supports de connaissance en utilisant des formats de sources ouvertes. E-Cubed s’engage à fournir des supports de connaissance accessibles pour tous et libres de toutes barrières économiques.

Les données doivent être partagées sous une forme compréhensive, ceci nécessite, mais pas exclusivement, d’utiliser des illustrations, un style d’écriture, un langage, et un format. L’INEE et Dubai Cares soutiennent la production de données par le biais d’autres modalités outre celles provenant d’articles universitaires évalués par les pairs pour identifier les différents modes d’apprentissage et du savoir. Les données doivent être claires et compréhensives et le cas échéant, exemptes de termes trop techniques. 

Principe 3 dans la pratique : E-Cubed a partagé de nouveaux produits sous des formats variés, notamment par des exposés lors de webinaires, de vidéos, de rapports et de blogs. Un de ces webinaires a été hébergé via VCIES 2020 (un enregistrement est disponible ici). L’INEE sert de plaque tournante dans le traitement et la diffusion des connaissances pour garantir que les biens publics mondiaux provenant de E-Cubed sont accessibles et utilisés par les membres de l’INEE dans le monde entier. E-Cubed s’engage à trouver d’autres façons de partager de nouveaux produits et des connaissances de manière à les rendre disponibles pour toutes et tous.

À travers l’ensemble des systèmes éducatifs, les parties prenantes utilisent et dévoilent les données et les éléments de preuve. Les données et éléments de preuve doivent être pertinents et exploitables par les intervenants du système éducatif, avec, le cas échéant et si nécessaire, un renforcement des capacités. Les intervenants du système éducatif, en particulier aux niveaux national et local, doivent identifier et informer des lacunes sur les connaissances ainsi que les besoins liés aux données et aux éléments de preuve.

Principe 3 dans la pratique : Même si E-Cubed ne finance pas le renforcement des capacités opérationnelles à long terme sans des propositions d’une composante de recherche intégrant des possibilités de renforcement des capacités dans le processus de conception, les partenariats sont tout de même encouragés. L’INEE et Dubai Cares reconnaissent l’existence de lacunes dans l’utilisation et la présentation des données par les intervenants du système éducatif, peu d'initiatives étant mises en place pour le renforcement des capacités. Plus précisément, la communauté de l’ESU peut faire davantage en apportant son soutien et veiller à ce que les ministères de l’éducation se tournent vers l’identification des besoins en matière de données et d’éléments de preuve.  Certains projets financés par E-Cubed créent des partenariats avec des ministères de l’éducation et avec d’autres acteurs et actrices importants au niveau gouvernemental dès le commencement de leurs projets afin de s’assurer de la pertinence de l’identification des besoins en matière de données et d’éléments de preuve.  Combler ces lacunes est au centre du travail à venir.

Intégration des principes

En se penchant sur les apprentissages de E-Cubed au fil des ans, l’INEE a adopté et a étendu ces principes comme un cadre directeur pour mettre en place une stratégie plus large en matière d’éléments de preuve l’INEE intègre ces principes dans ses nombreux réseaux et ses activités. Ces activités et ces réseaux couvrent des étapes du processus de recherche, incluant l’identification des lacunes en matière d’éléments de preuve, le recueil des données et la présentation des preuves, et la diffusion des nouveaux produits du savoir.

Même si ces principes servent de guide à E-Cubed, ils ne sont pas définitifs. L’INEE et Dubai Cares continuent d’affiner et d’itérer ces principes directeurs pour refléter les nouveaux apprentissages et les idées émergentes du secteur de l’ESU et des secteurs humanitaires et du développement en général. Nous recommandons que les organisations suivent les principes directeurs, mais qu’elles ne soient pas inflexibles ou dépendantes d’une stricte adhésion qui empêcherait, le cas échéant, un changement institutionnel.

Si vous avez des questions, veuillez contacter la coordinatrice des données et éléments de preuve de l’INEE à evidence@inee.org.

 

Remerciements

L’INEE aimerait remercier Dubai Cares de promouvoir sans discontinuer les données probantes pour le secteur de l’ESU et de financer des biens publics mondiaux rigoureux, pertinents et utilisables qui sont dirigés par des partenariats de recherche équitable avec les parties prenantes dans des contextes de crise. Ces principes ont été co-élaborés par l’INEE et Dubai Cares et nous tenons tout particulièrement à remercier Nadeen Alalami, chargée de recherche chez Dubai Cares.

 

Autrices et auteur :

Nadeen Alalami, chargée de recherche, Dubai Cares. Nadeen dirige une large gamme de programmes de recherche et de plaidoyer de Dubai Cares, surtout ceux liés à l’éducation en situations d’urgence (ESU). Elle dirige l’enveloppe de recherche E-Cubed, un fonds de 10 millions de dollars US, qui vise à renforcer la base de données probantes de l'ESU, en soutenant des recherches contextuellement pertinentes et utilisables, et en diffusant des biens publics mondiaux. Nadeen est titulaire d’un diplôme universitaire en psychologie de l’Université de New York Abu Dhabi. Elle a cinq ans d’expérience.

 

Sonja Anderson Sonja Anderson, Coordinatrice INEE en matière de données et d’éléments de preuve. Sonja est responsable des activités de l’INEE pour la conservation et le renforcement de la base des données probantes de l’ESU. Elle coordonne les différents travaux relatifs aux données probantes et aux preuves au sein de l'INEE. Elle gère également le fonds pour la recherche E-Cubed, y compris les appels à propositions, l'établissement des conditions d'admissibilité et des critères et le processus d'examen des propositions. Elle est titulaire d'une maîtrise en éducation de la Harvard Graduate School of Education en politique internationale éducationnelle et d'une licence en relations internationales de l'Université de San Francisco. Elle a six ans d’expérience dans le secteur de l'ESU. Elle est établie à Seattle. (États-Unis).

 

Jonathan Kwok, consultant INEE en matière de données probantes et de preuves. Jon soutient le travail de l'INEE en termes de conservation et de renforcement de la base de données probantes ESU. Il poursuit actuellement un Master en développement éducationnel international avec une spécialisation sur les questions humanitaires internationales au Teachers College, Columbia University. Il est titulaire d'une licence en études internationales de l’université de Pepperdine. Il a près de cinq ans d'expérience de travail avec plusieurs organisations d'ESU et de développement, tant au niveau mondial que local, dans plusieurs pays. Il est actuellement établi à New York. (États-Unis).