Annonce du JEiE, Volume 8, Numéro 1 !

Publié
Thème(s):
Recherche et preuves
Anglais
Français

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du

Journal on Education in Emergencies Volume 8, Numéro 1!

*****************************************************

JEiE Volume 8, Issue 1 Cover

Ce numéro du Journal on Education in Emergencies (JEiE) passe en revue une grande variété de problèmes auxquels est confronté le domaine de l'éducation en situations d'urgence (ESU). Il fournit des données exploitables ainsi que des informations pour améliorer le bien-être et les résultats d'apprentissage chez les enfants dans les contextes de conflit et de crise. Ce numéro attire l’attention sur les efforts déployés dans le domaine de l’ESU pour soutenir des méthodes de travail plus équitables et axées sur la justice sociale, notamment en ce qui concerne la création et la diffusion des données et des preuves de l’ESU.
 
Le JEiE  Volume 8, Numéro 1 comprend sept articles de recherche, deux notes de terrain, un commentaire et deux critiques de livres. Il propose des recherches de pointe et des travaux de terrain menés par des équipes composées de praticiens et praticiennes, de chercheurs et chercheuses et de responsables politiques qui vivent et travaillent parmi des populations diverses dans des contextes géographiques variés, notamment au Moyen-Orient, en Amérique du Sud, en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne. Plusieurs articles de ce numéro ont une portée mondiale, commentant en particulier la pratique de l’ESU et l'amélioration des cadres, permettant de comprendre notre travail dans les situations de conflit et de crise. D'autres articles encouragent l’utilisation des apprentissages tirés de la mise en œuvre de programmes ou politiques de l’ESU dans un contexte et leur application dans d'autres contextes de l’ESU.

En tant que journal en libre accès, l’intégralité du volume 8, numéro 1 du JEiE, ainsi que les numéros précédents du JEiE et tous les articles individuels, peuvent être téléchargés gratuitement sur le site web de l’INEE : https://inee.org/fr/journal.

Ce numéro est disponible en anglais ; le résumé et le titre de chaque article sont également disponibles en arabe, français, espagnol et portugais.

Pour en savoir plus sur le JEiE, consultez le site web de l’INEE : inee.org/fr/journal.

 

***********************************************************************************

Journal on Education in Emergencies Volume 8, Number 1

TABLE OF CONTENTS

NOTE DE LA RÉDACTION

Dana Burde et Heddy Lahmann

ARTICLES DE RECHERCHE SUR L’ESU

War and Schooling in South Sudan, 2013-2016
Guerre et scolarité au Soudan du Sud, 2013-2016
Augustino Ting Mayai

How Cognitive and Psychosocial Difficulties Affect Learning Outcomes: A Study of Primary School Children in Syria
Comment les difficultés cognitives et psychologiques affectent les résultats d’apprentissage : une étude auprès d’enfants d’écoles primaire en Syrie
Grace Anyaegbu, Caroline Carney, Holly-Jane Howell, Alaa Zaza, et Abdulkader Alaeddin

A Proof-of-Concept Study of Can’t Wait to Learn: A Digital Game-Based Learning Program for Out-of-School Children in Lebanon
Une étude de démonstration de faisabilité du projet Can’t wait to learn (j’ai hâte d’apprendre) : un programme d’apprentissage basé sur un jeu digital pour des enfants déscolarisés au Liban
Jasmine S. Turner, Karine Taha, Nisreen Ibrahim, Koen I. Neijenhuijs, Eyad Hallak, Kate Radford, Hester Stubbé-Alberts, Thomas de Hoop, Mark J. D. Jordans, et Felicity L. Brown

The Role of Technical and Vocational Education in Social Reintegration: Insights from Colombian Ex-Combatants
Le rôle de l'enseignement technique et professionnel dans la réintégration sociale : expériences d’ex-combattants colombiens
Maria Paulina Arango-Fernández et Stephanie Simmons Zuilkowski

Landscape Analysis of Early Childhood Development and Education in Emergencies
Analyse du panorama du développement de la petite enfance et de l’éducation en situations d’urgence
Liliana Angélica Ponguta, Kathryn Moore, Divina Varghese, Sascha Hein, Angela Ng, Aseel Fawaz Alzaghoul, Maria Angélica Benavides Camacho, Karishma Sethi, et Majd Al-Soleiti

Learning to Become Smart Radicals: A Regenerative Lens on the Potential for Peace and Reconciliation through Youth and Education Systems
Apprendre à devenir des “radicaux intelligents” : Une optique régénératrice sur le potentiel de paix et de réconciliation à travers les systèmes de jeunesse et d'éducation
Mieke T. A. Lopes Cardozo

Beyond Numbers: The Use and Usefulness of Data for Education in Emergencies
Au-delà des chiffres : L’utilisation et l’utilité des données pour l’éducation en situations d'urgence
Elizabeth Buckner, Daniel Shephard, et Anne Smiley

NOTES DE TERRAIN DE L’ESU

Community-Led Provision of Nonformal Education for Displaced Learners in Northern Nigeria
L’offre d’une éducation non formelle par la communauté aux apprenants déplacés dans le Nord du Nigéria
Maryam Jillani

Embedding Social and Emotional Learning in Literacy and Teacher Training in Afghanistan
Intégrer l’apprentissage social et émotionnel dans l’alphabétisation et la formation des enseignants en Afghanistan
Susan Ayari, Agatha J. van Ginkel, Janet Shriberg, Benjamin Gauley et Sarah Maniates

COMMENTAIRES

Fishing in the Desert: Empowering Sustainable Development through Higher Education in Kakuma Refugee Camp
Pêcher dans le désert : renforcer le développement durable à travers l’éducation supérieure dans le camps de personnes réfugiées de Kakuma
Dieu Merci Luundo, interviewé par Paul O’Keeffe

CRITIQUE LITTERAIRE

Making Refuge: Somali Bantu Refugees and Lewiston, Maine by Catherine Besteman
Se réfugier : les réfugiés somaliens bantous et Lewiston de Catherine Besteman
Kelsey A. Dalrymple

Those We Throw Away Are Diamonds: A Refugee’s Search for Home by Mondiant Dogon with Jenna Krajeski
Ceux que nous jetons sont des diamants : la recherche d’un foyer par un réfugié par Mendiant Dogon avec Jenna Krajeski
Elisabeth King

***********************************************************************************

RÉSUMÉS

Note de la rédaction: Journal on Education in Emergencies Volume 8, Number 1

Dana Burde et Heddy Lahmann

Dans cette note de la rédaction, Dana Burde, rédactrice en chef du JEiE et Heddy Lahmann, rédactrice en chef principale, soulignent à quel point les contributions des auteurs et autrices mis en avant dans ce numéro ont été novatrices pour les procédés et le contenu de l’ESU. Ces auteurs et autrices, venant de différents secteurs, ont collaboré et tiré des conclusions de leur expérience collective de mise en œuvre, de prise de décision et de recherche concernant l’ESU. Ils et elles appliquent des méthodologies rigoureuses à des problèmes pratiques urgents dans le domaine de l’ESU et, ce faisant, aident à prioriser l’équité, la représentation et la justice sociale dans les programmes de recherche, la production de connaissances et la distribution de témoignages. Ce numéro du JEiE propose des données descriptives et d’exploration pour discuter des dilemmes fondamentaux de l’ESU, y compris l’impact des conflits sur l’éducation, les programmes pour les enfants déscolarisés, les résultats d’apprentissage pour les jeunes vulnérables, la consolidation de la paix et du développement durable, etc.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/qhfg-y76h

 

Articles de recherche en ESU

War and Schooling in South Sudan, 2013-2016

Augustino Ting Mayai

Guerre et scolarité au Soudan du Sud, 2013-2016

Le Soudan du Sud a connu une guerre civile de mi-décembre 2013 à mi-septembre 2018. Près de 400 000 personnes sont mortes et plusieurs millions ont été déplacées. L'économie s'est presque effondrée car la production nationale a été considérablement réduite, provoquant une flambée de l'inflation. Bien que la recherche antérieure sur la crise humanitaire immédiate au Soudan du Sud se soit concentrée sur le déplacement forcé et l’insécurité alimentaire, il existe peu d’informations sur l’impact à long terme de la guerre sur l’accumulation de capital humain dans ce contexte. Cette analyse exploite la variation spatiale de l'exposition à la violence pour estimer l'impact causal de la récente guerre civile sur les inscriptions à l’école primaire, comme indicateur de mesure de l'accumulation de capital humain. Les résultats fondés sur la méthodologie des différences indiquent une relation statistiquement significative entre les inscriptions à l’école et la guerre. L’étude montre que les écoles situées dans les zones de guerre sud-soudanaises ont perdu 85 enfants par an en moyenne, soit 18,5 pour cent du total des inscriptions. Les tendances à la baisse de la scolarisation des filles ne sont pas liées à la guerre, ce qui n'est pas surprenant. Les barrières sociales, y compris les rôles domestiques sexospécifiques, les mariages précoces et les grossesses hors mariage, ont longtemps entravé les possibilités d'éducation des femmes au Soudan du Sud. Ces effets sont robustes à un certain nombre de spécifications, y compris le maintien d’effets fixes constants au niveau de l’école et l’ajustement en fonction des erreurs types. L'article présente d'importantes implications politiques pour l'éducation et le marché du travail, tant au niveau local qu'international.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/q16e-7ckp

 

How Cognitive and Psychosocial Difficulties Affect Learning Outcomes: A Study of Primary School Children in Syria

Grace Anyaegbu, Caroline Carney, Holly-Jane Howell, Alaa Zaza, et Abdulkader Alaeddin

Comment les difficultés cognitives et psychologiques affectent les résultats d’apprentissage : une étude auprès d’enfants d’écoles primaire en Syrie

Répondre aux besoins en éducation des enfants est de plus en plus reconnu comme une part essentielle de l’intervention humanitaire en situations d'urgence. Les expériences de guerre, de déplacement et de traumatisme sont connues pour affecter le bien-être psychosocial des enfants. On en sait moins sur la façon dont la santé mentale et le bien-être psychosocial affectent l’apprentissage des enfants pendant les situations d'urgence. Dans cet article, nous examinons cet effet chez les enfants subissant la crise en Syrie. Les données que nous utilisons proviennent d'enfants (N = 7 191) qui ont reçu un soutien éducatif dans le nord-ouest de la Syrie, de novembre 2018 à mai 2019. Nous avons utilisé les niveaux d'alphabétisation rapportés par les enseignants pour mesurer l’apprentissage des étudiants et le questionnaire du Groupe de Washington pour mesurer les difficultés cognitives ou psychosociales. La durée moyenne avant chaque passage au niveau supérieur d'alphabétisation était de 64 jours. Nous adaptons des modèles ordinaux mixtes pour évaluer les associations entre avoir une, toutes ou plusieurs difficultés cognitives et psychosociales. Le fait d'avoir une seule difficulté cognitive ou psychosociale était associé à un progrès d’apprentissage plus faible. Les enfants ayant au moins deux difficultés cognitives ou psychosociales étaient moins susceptibles de progresser aussi loin que celles et ceux n’ayant pas ces difficultés. Les résultats trouvés suggèrent qu'un soutien psychosocial et cognitif pour les enfants dans les situations d'urgence est nécessaire, non seulement pour leur bien-être, mais aussi pour leur permettre d'apprendre efficacement.

DOI: https://doi.org/10.33682/gr0e-hnjz

 

A Proof-of-Concept Study of Can’t Wait to Learn: A Digital Game-Based Learning Program for Out-of-School Children in Lebanon

Jasmine S. Turner, Karine Taha, Nisreen Ibrahim, Koen I. Neijenhuijs, Eyad Hallak, Kate Radford, Hester Stubbé-Alberts, Thomas de Hoop, Mark J. D. Jordans, et Felicity L. Brown

Une étude de démonstration de faisabilité du projet Can’t wait to learn (j’ai hâte d’apprendre) : un programme d’apprentissage basé sur un jeu digital pour des enfants déscolarisés au Liban

Les évaluations des interventions de technologie de l’éducation (« EdTech ») dans les contextes humanitaires sont rares. Nous présentons une étude de validation du concept de Can’t Wait to Learn (J'ai hâte d'apprendre), un programme d’apprentissage basé sur un jeu numérique, qui combine les concepts d’apprentissage actif et expérientiel avec un contenu pertinent, adapté aux compétences et au contexte. Nous avons évalué la faisabilité d’utiliser ce programme pour combler les lacunes actuelles en matière d’éducation au Liban, en mettant en œuvre sa composante mathématique dans les classes d’alphabétisation et d’apprentissage des notions de calcul de base (n=30) avec des enfants déscolarisés (n=390) âgés de 10 à 14 ans. Nous avons estimé les changements dans les compétences en apprentissage des notions de calcul de base et le bien-être psychosocial, et avons mené des discussions de groupe (n=16) et des entretiens avec des informateurs clés (n=19) avec des enfants, des animateurs / des facilitateurs, des parents et des membres du personnel partenaire pour comprendre l’expérience vécue, l’impact perçu et les difficultés de mise en œuvre du programme. Nos constatations appuient la faisabilité d’utiliser les programmes « EdTech » pour répondre aux besoins des enfants déscolarisés, car nous avons constaté des améliorations importantes : dans l’apprentissage des notions de calcul de base, dans les symptômes psychologiques et dans l’estime de soi, dans les retours positifs suite au programme, dans la motivation accrue des enfants et enfin dans la facilité de mise en œuvre en général. Les améliorations que nous suggérons au modèle de conception et de mise en œuvre du jeu appuieront l’adaptation et la mise en œuvre continue du programme, dans le but d’accroître l’accès à une éducation de qualité pour les enfants vivant dans des contextes humanitaires. Nos constatations éclaireront les études futures qui viseront à déterminer de façon concluante l’efficacité du programme.£

DOI: https://doi.org/10.33682/8v7u-q7y3

 

The Role of Technical and Vocational Education in Social Reintegration: Insights from Colombian Ex-Combatants

Maria Paulina Arango-Fernández et Stephanie Simmons Zuilkowski

Le rôle de l'enseignement technique et professionnel dans la réintégration sociale : expériences d’ex-combattants colombiens

Les programmes de réintégration des ex-combattants du monde entier favorisent leur éducation et leur formation techniques et professionnelles (EFTP). L'objectif est de les aider à développer des compétences, à assumer de nouveaux rôles sociaux et à gagner l'acceptation de la communauté, mais les expériences et les perceptions des ex-combattants qui participent à ces programmes ont été peu explorées. Ainsi, on ne sait pas si ce groupe trouve l'accès à l'EFTP utile pour créer de nouveaux réseaux sociaux, ce qui est un facteur essentiel pour prévenir de nouvelles violences et parvenir à la cohésion sociale. Cette étude approfondie d'entretiens avec des ex-combattants féminins et masculins de Medellín, en Colombie, qui se trouvent à différents stades de leur implication dans l'EFTP, a permis d’étudier leurs perceptions quant à savoir si et comment l'EFTP a contribué à leur réintégration sociale. Les résultats obtenus montrent que certaines formes d’EFPT ont favorisé le rétablissement psychosocial et la construction de liens sociaux, tandis que d'autres ont renforcé l'isolement et la ségrégation. Cette étude a également révélé que les programmes d'EFTP ne tenaient pas compte des limitations de socialisation des ex-combattants, imposées par leur environnement violent et leur sentiment de stigmatisation. Ces résultats suggèrent la nécessité de compléter les programmes d'éducation pour le développement économique par des approches qui aident à développer les liens sociaux et la confiance entre les ex-combattants et leurs communautés.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/tehb-tshy

 

Landscape Analysis of Early Childhood Development and Education in Emergencies

Liliana Angélica Ponguta, Kathryn Moore, Divina Varghese, Sascha Hein, Angela Ng, Aseel Fawaz Alzaghoul, Maria Angélica Benavides Camacho, Karishma Sethi, et Majd Al-Soleiti

Analyse du panorama du développement de la petite enfance et de l’éducation en situations d’urgence

Malgré les nombreuses recherches qui soutiennent l'investissement dans le développement et éducation de la petite enfance en situations d'urgence (ECDEiE), ce domaine de programmation continue d'être sous-priorisé et sous-financé. Nous avons appliqué un cadre stratégique de résolution des problèmes pour relever systématiquement le défi du faible accès à l'ECDEiE dans le contexte mondial. Plus précisément, nous avons abordé trois causes profondes de ce problème : la faible priorité accordée à l'ECDEiE dans tous les secteurs, l'absence d'une caractérisation systématique des paysages institutionnels et programmatiques de l'ECDEiE et le consensus limité sur le plaidoyer stratégique en faveur de l'ECDEiE. Pour répondre à ces questions, nous avons appliqué une approche de méthodes mixtes. Nous avons effectué une enquête en ligne sur le bilan mondial à 118 répondants, dont des personnes travaillant dans l'aide humanitaire, l'ECDEiE, le gouvernement et le monde universitaire. Nous avons également passé en revue la littérature grise (N=218 documents). Nous exposons nos six principales conclusions afin d'informer les initiatives stratégiques qui pourraient être utilisées pour accroître l'accès à l'ECDEiE dans le monde entier.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/w69a-bhpt

 

Learning to Become Smart Radicals: A Regenerative Lens on the Potential for Peace and Reconciliation through Youth and Education Systems

Mieke T. A. Lopes Cardozo

Apprendre à devenir des “radicaux intelligents” : Une optique régénératrice sur le potentiel de paix et de réconciliation à travers les systèmes de jeunesse et d'éducation

La couverture médiatique et la politique étrangère à travers le monde diffusent souvent des messages de peur quant à la possible radicalisation de la jeune population en pleine croissance dans le monde. La résolution 2250 du Conseil de sécurité des Nations Unies et l'étude mondiale sur les jeunes, la paix et la sécurité qui a suivi (Simpson 2018) ont apporté plus de nuances à ces débats en 2015, tandis qu'une attention particulière a été accordée au potentiel de l'éducation pour soutenir l'action des jeunes en faveur de la consolidation de la paix. Dans cet article de réflexion, je vise à apporter une nouvelle perspective à la réflexion actuelle sur l'éducation en situations d'urgence et à offrir un aperçu de la manière dont une approche régénératrice de l'éducation peut contribuer à la remodeler pour préparer les jeunes générations à répondre efficacement à la consolidation de la paix et aux « défis redoutables » connexes. Je rassemble deux cadres conceptuels existants, les 4R (Novelli, Lopes Cardozo et Smith 2017) et les 4A de Tomaševski (2005 ; voir également Shah et Lopes Cardozo 2019), qui sont directement pertinents pour le domaine de l'éducation en situations d'urgence. Sur la base de ce travail conceptuel, j'adopte une optique régénératrice de la réconciliation et j'utilise un cadre de la loi des trois pour encourager une compréhension plus profonde du potentiel transgressif de l'éducation, pour inspirer des voies alternatives et réconciliatrices vers la consolidation de la paix. Je vous invite et encourage, vous, lecteur et lectrice, à appliquer ces explorations conceptuelles régénératrices à votre propre expérience. L'objectif de cette exploration conceptuelle est d'inspirer le développement de questions « intelligemment radicales », de soutenir la recherche, la politique et la conception de pratiques plus critiques et plus conscientes et, enfin, de soutenir le potentiel de transformation des systèmes d'éducation et des acteurs et actrices afin de servir plus efficacement les jeunes générations et leur permettre de répondre aux défis « globaux et locaux » de manière attentive, consciente et efficace.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/3qpc-3v3y

 

Beyond Numbers: The Use and Usefulness of Data for Education in Emergencies

Elizabeth Buckner, Daniel Shephard, et Anne Smiley

Au-delà des chiffres : L’utilisation et l’utilité des données pour l’éducation en situations d'urgence

Conscients du manque de connaissances sur la manière d'améliorer les systèmes de données pour l'éducation en situations d'urgence (ESU), nous examinons dans cet article comment les professionnels de l'ESU utilisent les données et ce qui rend ces dernières « utiles » pour elles et eux. À partir de 48 entretiens semi-structurés, réalisés auprès d'un échantillon représentatif de professionnels travaillant dans le domaine de l'ESU dans les secteurs de l'humanitaire, du développement et de la stabilisation, nous avons exploré les principales façons dont les professionnels de l'ESU utilisent les données. À l'aide d'un codage inductif et émergent, nous avons identifié les thèmes clés que nous avons ensuite désagrégés en fonction du secteur et du rôle des participants dans les opérations de l'ESU. Nos constats indiquent qu'il existe un besoin commun à tous les secteurs de disposer de données qui éclairent les opérations. Toutefois, les participants travaillant au niveau national ou local ont surtout parlé d'utilisations opérationnelles des données et moins d'utilisations stratégiques, telles que l'élaboration de politiques et la défense d'intérêts. Parallèlement, les acteurs et actrices au niveau mondial ont mis l'accent sur le renforcement des systèmes de données et de leurs utilisations stratégiques. Dans cet article, nous soulignons également la myriade de facteurs non techniques qui ont façonné la perception de l'utilité des participants, notamment la politisation des données, l'expertise des utilisateurs en matière d'analyse et les relations personnelles et institutionnelles. Nous soutenons que les conversations sur l'amélioration des données pour leur utilisation dans l'ESU ne doivent pas se concentrer exclusivement sur les outils ou les techniques, mais aussi sur les personnes, les institutions et les contextes.

DOI: https://doi.org/10.33682/tgfd-m9eg

 

Notes de terrain

Community-Led Provision of Nonformal Education for Displaced Learners in Northern Nigeria

Maryam Jillani

L’offre d’une éducation non formelle par la communauté aux apprenants déplacés dans le Nord du Nigéria

Dans cette note de terrain, j’étudie le modèle de coalition communautaire que Creative Associates International et ses partenaires ont utilisé pour dispenser une éducation non formelle aux enfants et aux jeunes déplacés et déscolarisés dans le nord du Nigeria, dans le cadre du programme de réponse à la crise de l’éducation financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID). Bien qu’aucune preuve ne permette d’établir un lien direct entre l’engagement communautaire et l’amélioration des résultats scolaires dans des contextes de crises et de conflits, la documentation existante et les résultats définitifs du programme soulignent son importance dans le domaine de l’éducation en situations d'urgence. Dans cette note de terrain, j’éclaire brièvement le paysage éducatif du nord du Nigeria, j’apporte des preuves globale sur l’impact de la participation communautaire à l’éducation dans des contextes de faibles revenus, de crises et de conflits. Je décris ensuite les promesses d’un modèle d’initiative communautaire, utilisé par le programme de réponse à la crise de l’éducation, pour améliorer l’accès à l’éducation pour les enfants et les jeunes déplacés à l’intérieur de leur pays et déscolarisés. Je décris également la mobilisation communautaire et l’approche de renforcement des capacités adoptée pour ce programme, et sa réussite concrétisée par la fourniture d’un accès à l’éducation à plus de 80 000 apprenants dans une région instable.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/v1eh-hzab

 

Embedding Social and Emotional Learning in Literacy and Teacher Training in Afghanistan

Susan Ayari, Agatha J. van Ginkel, Janet Shriberg, Benjamin Gauley, and Sarah Maniates

Intégrer l’apprentissage social et émotionnel dans l’alphabétisation et la formation des enseignants en Afghanistan

Cette note de terrain contribue à une meilleure compréhension des défis et des opportunités associés au soutien de l’apprentissage social et émotionnel (ASE) dans le contexte de l’éducation en situations d’urgence, en mettant particulièrement l’accent sur l’intégration des compétences sociales et émotionnelles dans l’apprentissage de l’alphabétisation pendant les premières années de l’école primaire. En Afghanistan, la réalité actuelle est que de nombreux enfants ainsi que leurs enseignants ont été exposés de façon répétée à l’adversité et à des situations très stressantes, telles que des attaques contre leurs écoles. Les travaux de recherche montrent que l’exposition à des crises affecte l’apprentissage et le bien-être des élèves tout autant que celui du personnel enseignant. Dans cet article, nous décrivons la façon dont l’ASE a été intégré dans le programme d’alphabétisation précoce et dans la formation du personnel enseignant en Afghanistan, ainsi que dans les systèmes et les pratiques de soutien à l’éducation. Nous abordons plus en détail les défis qui se sont présentés et les enseignements tirés au cours de ce processus. L’expérience visant à intégrer l’ASE dans un programme d’alphabétisation des jeunes enfants a été positive, et les premiers commentaires sur cette approche indiquent qu’elle continuera de l’être. Cependant, des travaux de recherche plus approfondis concernant l’Afghanistan et d’autres contextes seront nécessaires, afin de mieux comprendre l’impact de l’intégration de différentes pratiques de ASE dans le matériel de lecture à destination des jeunes enfants et dans les salles de classe, ainsi que dans la formation du personnel enseignant en devenir ou déjà en exercice. À noter : Cette note de terrain a été rédigée avant le changement de gouvernement en Afghanistan en août 2021.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/hxdn-4vbe

 

Commentaire

Fishing in the Desert: Empowering Sustainable Development through Higher Education in Kakuma Refugee Camp

Dieu Merci Luundo, interviewed by Paul O’Keeffe

Pêcher dans le désert : renforcer le développement durable à travers l’éducation supérieure dans le camps de personnes réfugiées de Kakuma

Dans ce commentaire, Paul O’Keeffe parle avec Dieu Merci Luundo, le fondateur du Vijana Twaweza Youth Club dans le camp de personnes réfugiées de Kakuma. Dieu Merci Luundo explique comment il a transformé les cours de l’université de Genève à Kakuma auxquels il avait assisté, sur les droits humains et sur la santé mondiale, en actions communautaires. Le Vijana Twaweza Youth Club, qui avait débuté par un effort isolé de Dieu Merci Luundo pour élever des poissons dans un petit étang et cultiver des légumes dans un jardin modeste, a vu le nombre de ses membres et ses domaines d’activité s’accroître, au point de devenir un programme reconnu à l’échelle internationale, primé dans la lutte contre le changement climatique et la malnutrition à Kakuma.

DOI: https://doi.org/10.33682/yww9-3uhq

 

Critique littéraire

Making Refuge: Somali Bantu Refugees and Lewiston, Maine by Catherine Besteman

Kelsey A. Dalrymple

Se réfugier : les réfugiés somaliens bantous et Lewiston de Catherine Besteman

Dans sa critique de Making Refuge: Somali Bantu Refugees and Lewiston, Maine, de Catherine Besteman, Kelsey A. Dalrymple met en lumière l’importance des contextes historiques, tels que celui que Catherine Besteman présente, pour comprendre les pratiques actuelles de l’ESU. En se basant sur une étude ethnographique d’une durée de sept ans, Catherine Besteman raconte l’histoire des communautés somaliennes bantoues qui ont été déplacées et qui ont trouvé refuge dans des camps de personnes réfugiées au Kenya. Elles apportent avec elles leurs histoires d’asservissement, d’esclavage et de statut minoritaire lors de leur réinstallation et de leurs tentatives d’assimilation aux États-Unis. Kelsey Dalrymple conclut que le livre constitue un rappel important sur le rôle que l’éducation peut jouer dans la formation de l’identité des groupes de réfugiés et dans leurs changements culturels.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/0et2-uvq2

 

Those We Throw Away Are Diamonds: A Refugee’s Search for Home by Mondiant Dogon with Jenna Krajeski

Elisabeth King

Ceux que nous jetons sont des diamants : la recherche d’un foyer par un réfugié par Mendiant Dogon avec Jenna Krajeski

Dans sa critique de Those We Throw Away Are Diamonds: A Refugee’s Search for Home de Mondiant Dogon (avec Jenna Krajeski), Elisabeth King met en contraste le récit à la première personne de Mondiant Dogon sur sa propre migration forcée, sa conscription et son parcours éducatif avec quelques-unes des idées reçues les plus répandues sur les personnes réfugiées et sur leurs vies. Se décrivant lui-même comme un « réfugié permanent », Mondiant Dogon force le lecteur et la lectrice à réévaluer la notion qui fait du déplacement ou de l’asile un statut « temporaire ». En ayant obtenu une maîtrise en éducation internationale à New York, Mondiant Dogon contredit l’idée que les personnes réfugiées n’ont pas d’aspiration à poursuivre des études supérieures. L’histoire de la persévérance de Mondiant Dogon, selon Elisabeth King, doit rappeler aux lecteurs et lectrices non seulement les racines du domaine de l’ESU mais aussi le travail qu’il reste à accomplir.
 
DOI: https://doi.org/10.33682/uf7y-qqs5