Le Modèle Sandbox : Une Nouvelle Approche de l’Itération Adoptée lors de la Mise en Œuvre d’un Programme d’Éducation d’Urgence au Liban pendant la Pandémie de COVID-19

Le programme d'éducation pour les personnes réfugiées de Jusoor aide les enfants réfugiés de Syrie vivant au Liban à réintégrer l'enseignement formel. Lorsque les écoles ont fermé en raison de la pandémie de COVID-19, le programme pour les personnes réfugiées s'est adapté à l'apprentissage à distance en développant Azima, un programme novateur qui utilise WhatsApp pour permettre aux enfants de continuer à apprendre. Azima a dû répondre immédiatement au contexte d'urgence tout en maintenant des normes éducatives élevées, et il a également fallu trouver un moyen efficace de tester et d'affiner son contenu rapidement. Pour ce faire, le programme Azima a adopté une approche expérimentale innovante appelée sandbox. Un modèle sandbox fonctionne par cycles itératifs rapides et utilise de multiples méthodes pour tester rapidement les hypothèses d'un programme sur la façon dont il atteindra ses objectifs. Dans cette note de terrain, nous utilisons Azima comme étude de cas pour rendre compte de notre expérience de l'application du modèle sandbox. Nous réfléchissons aux avantages et aux limites de cette nouvelle approche pour soutenir l'utilisation des technologies de l'éducation dans une situation de crise.

DOI : https://doi.org/10.33682/rj45-k7z7

Information sur les Ressources

Type de ressource

Article de journal

Publié

Publié par

Journal on Education in Emergencies (JEiE)

Écrit par

Michèle Boujikian, Alice Carter et Katy Jordan

Thème(s)

Coronavirus (COVID-19)
Apprentissage à distance
Réfugiés
Technologie et innovation

Zone géographique d'intérêt

Liban
République arabe syrienne