ECW, l’INEE et l’UNGEI appellent à placer l’égalité des genres au centre des efforts de relèvement de la crise en éducation engendrée par la pandémie de COVID-19

Publié par
Education Cannot Wait (ECW)
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)
Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI)
Publié
Sujet(s)
Genre
Coronavirus (COVID-19)
Droits de l'homme et droits de l'enfant - droit à l'éducation
Diversité, Équité et Inclusion
Anglais

Cet article fait partie de l'Engagement pour le changement:Girls' EiE from Charlevoix to COVID-19 série de blogs.

À l’approche de la Journée internationale des femmes du 8mars2021, ECW, l’INEE et l’UNGEI –trois partenaires œuvrant en faveur de l’égalité des genres dans l’éducation en situation d’urgence –ont uni leurs forces pour lancer une boîte à outils destinée à promouvoir des interventions d’éducation sensibles aux questions de genre et inclusives dans les situations d’urgence et de crise prolongée.

Éducation sans délai(ECW), le Réseau inter-agences pour l’éducation en situations d’urgence (INEE) et l’Initiative des NationsUnies pour l’éducation des filles (UNGEI) lancent aujourd’hui une nouvelle boîte à outils visant à renforcer l’intégration de l’égalité des genres dans les interventions d’éducation destinées aux enfants et aux jeunes des pays touchés par les situations d’urgence et les crises prolongées.

Les conflits armés, les déplacements forcés, les catastrophes d’origine climatique, les urgences sanitaires et les autres crises accroissent les obstacles à une éducation sûre de qualité, en particulier pour les enfants et les jeunes vulnérables. Ces obstacles prennent des formes différentes pour les filles, les garçons, les femmes et les hommes, ce qui creuse davantage les inégalités et vulnérabilités préexistantes. Cet écart s’observe d’autant plus en période de la COVID-19, alors que la pandémie continue de perturber comme jamais l’apprentissage de millions de filles et de garçons touchés par les crises à travers le monde.

«À l’heure où le monde s’efforce de lutter contre la pandémie de COVID-19 et de se remettre de ses effets à l’échelle mondiale, nous devons tirer les enseignements des crises précédentes. De terribles difficultés attendent les millions de filles et d’autres enfants et jeunes vulnérables vivant dans des contextes de crise. Nous ne pouvons pas dire que nous ne savions pas. Si nous ne parvenons pas à les protéger et à leur apporter de toute urgence la sécurité, l’espoir et les perspectives qu’offre une éducation inclusive de qualité, nous aurons failli à leur égard mais également envers nous-mêmes. Il n’y a aucune excuse pour ne pas agir maintenant», a déclaré YasmineSherif, Directrice d’Éducation sans délai, le fonds mondial consacré à l’éducation en situation d’urgence ou de crise prolongée. «En lançant cette nouvelle boîte à outils avec nos partenaires, nous appelons toutes les parties prenantes de l’éducation à placer l’égalité des genres au centre de notre intervention d’urgence collective contre la pandémie. Le Fonds Éducation Sans Sélai est engagé avec énergie, détermination et passion à faire de l’éducation des filles une réalité à travers l’ensemble de nos investissements.»  

Les urgences sanitaires précédentes, comme les épidémies provoquées par le virus Ebola, le virus Zika et le virus à l’origine du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), ont entraîné des fermetures d’écoles qui ont touché de manière disproportionnée les filles et les femmes. En contexte de crise, les adolescentes sont particulièrement vulnérables et font face à des risques accrus d’exploitation sexuelle, de violence basée sur le genre, de mariage et de grossesse précoce. C’est précisément ce qui est en train de se passer avec la pandémie de la COVID-19. L’analyse réalisée par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et le Fonds Malala montre d’ores et déjà que 50% des filles réfugiées scolarisées au niveau secondaire pourraient ne jamais retourner en classe lorsque les écoles rouvriront. La nouvelle boîte à outils baptisée «EiE-GenKit» (Boîte à outils pour l’intégration de l’égalité des genres dans l’éducation en situation d’urgence) arrive ainsi au moment opportun; elle offre aux professionnels du secteur de l’aide les ressources nécessaires pour garantir la sensibilité aux questions de genre et une approche inclusive des interventions d’éducation en situation d’urgence.

«L’éducation joue un rôle clé dans la redéfinition des normes liées au genre quelle que soit la situation, mais tout particulièrement dans les contextes humanitaires où une éducation de qualité porteuse de transformations en matière d’égalité des genres peut briser les cycles de la violence et favoriser la tolérance et la réconciliation», a déclaré Antara Ganguli, Directrice de l’UNGEI, ajoutant: «Nous devons exploiter ce potentiel pour faire en sorte que tous les élèves, quel que soit leur genre, puissent contribuer de manière égalitaire et positive au relèvement de leur communauté, qui constitue un élément fondamental de la paix et du développement durables».  

Lorsqu’une éducation de qualité sensible aux questions de genre et inclusive est accessible à toutes et tous, y compris aux filles et aux garçons touchés par des crises, elle a le pouvoir de transformer l’avenir des enfants, de renforcer les sociétés et de conduire à une paix durable. La boîte à outils «EiE-GenKit» donne aux professionnel·le·s de l’éducation les ressources nécessaires pour concrétiser cette ambition.

«Le temps est venu d’exploiter le potentiel offert par l’éducation en situations d’urgence. Ensemble, nous pouvons combler les inégalités de genre et transformer l’éducation des femmes et des filles ainsi que celle des hommes et des garçons. Nous devons nous engager à ne laisser personne de côté», a déclaré Dean Brooks, Directeur du Réseau Inter-agences pour l’Éducation en Situations d’Urgence.

La boîte à outils «EiE-GenKit» a été élaborée sur une période de deux ans à travers un large processus consultatif incluant l’examen de plus de 150 ressources actuelles sur l’éducation en situations d’urgence et les questions de genre, ainsi des contributions de plus de 80 spécialistes et autres acteurs et actrices clés du secteur aux niveaux mondial, régional et national. 

La boîte à outils s’appuie sur les normes minimales et les orientations reconnues à l’échelle internationale et s’aligne étroitement sur le Guide des genres pour les actions humanitaires publié par le Comité permanent Inter-organisations, le Manuel des Normes Minimales de l’INEE pour l’Éducation et la Note d’orientation de l’INEE sur le genre.

Pour obtenir de plus amples informations et télécharger la boîte à outils «EiE-GenKit», veuillez consulter le site Internet suivant: www.ungei.org/publication/eie-genkit

Relations presse:

Éducation Sans Délai:

Anouk Desgroseilliers, adesgroseilliers@un-ecw.org, +19176406820

KentPage, kpage@unicef.org, +19173021735

À propos d’Éducation Sans Délai:

Éducation sans délai est le premier fonds mondial pour l’éducation en situations d’urgence ou de crise prolongée. Il a été lancé par des acteurs et actrices internationaux des secteurs de l’humanitaire et de l’aide au développement ainsi que par des donateurs publics et privés afin de répondre aux besoins urgents en matière d’éducation de 75 millions d’enfants et de jeunes du monde entier se trouvant dans des situations de conflit et de crise. Les modalités d’investissement du Fonds visent à inciter les acteurs sur le terrain à adopter une approche plus collaborative pour garantir que les organismes de secours et de développement unissent leurs forces afin d’obtenir des résultats en matière d’éducation. Le Secrétariat d’Éducation sans délai est hébergé par l’UNICEF. Le Fonds est administré en vertu des règles et procédures régissant la gestion des ressources financières, humaines et administratives de l’UNICEF, tandis que les opérations sont menées par la structure de gouvernance indépendante du Fonds.

Initiative des NationsUnies pour l’éducation des filles:

GloriaDiamond, gdiamond@ungei.org

EmilieRees-Smith, ereessmith@unicef.org

À propos de l’Initiative des Nations Unies pour l’Éducation des Filles (UNGEI):  

L’Initiative des NationsUnies pour l’éducation des filles est un partenariat mondial intergénérationnel uni par un engagement commun: faire avancer l’égalité des genres dans et par l’éducation. L’UNGEI permet de coordonner les actions collectives et de plaidoyer en vue d’éliminer les obstacles à l’éducation, de combler le fossé entre les genres et d’exploiter pleinement le potentiel transformateur de l’éducation pour toutes les filles, partout dans le monde. Depuis plus de vingt ans, le partenariat de l’UNGEI défend les systèmes, les politiques et les pratiques sensibles aux questions de genre dans le domaine de l’éducation, en parlant d’une même voix et en renforçant la redevabilité de la communauté internationale.

Réseau Inter-agences pour l’Éducation en Situations d’Urgence (INEE):

Laura Davison, laura.davison@inee.org

Lauren Gerken, lauren.gerken@inee.org

À propos de l'INEE:

Le Réseau Inter-agences pour l'Éducation en Situations d'Urgence (INEE) est un réseau public mondial composé de membres qui travaillent ensemble dans un cadre humanitaire et de développement afin de garantir à tous les individus le droit à une éducation de qualité, sûre, pertinente et équitable. L'action de l'INEE est basée sur le droit fondamental à l'éducation et couvre les secteurs traditionnels du développement et de l'action humanitaire.