Écoutons-nous sérieusement les adolescentes et jeunes femmes ?

Publié par
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)
Written by
Nafissatou Faye
Publié
Sujet(s)
Genre
Participation communautaire
Adolescents et jeunes
Geographic Focus
Cameroun
Bénin
Anglais
Français

This article is part of the Committing to Change: Girls’ EiE from Charlevoix to COVID-19 blog series. 

Les adolescentes et les jeunes femmes ont le pouvoir de changer le monde. Tel que répété au Forum Génération Egalité, un monde inclusif et juste ne peut prendre forme sans elles. Leur demande est constante et clairement formulée dans leur manifeste : elles veulent co-diriger et cocréer.

Les adolescentes et les jeunes femmes dans leur diversité sont confrontées au manque d'opportunités et de soutiens, à des normes de genre discriminatoires ainsi que la violation flagrante de leurs droits qui limitent leurs choix, leurs participations et affectent la qualité de leurs vies. De multiples programmes sont mis en œuvre pour transformer leurs vies et accélérer l’égalité de genre. Si certains sont implémentés directement par des groupes dirigés par des adolescentes et jeunes femmes, d’autres le sont à travers une panoplie d’autres types d’acteurs qui les considèrent comme de simples bénéficiaires, se concentrant sur la fourniture de services aux filles et sur la défense de leurs intérêts en leur nom. Par conséquent, ils ne les impliquent pas dans les détails du processus de conception et de mise en œuvre, ne les écoutent pas assez et sérieusement, ce qui se traduit par un manque d'appropriation et de leadership des adolescentes dans les interventions, ce qui, en retour, peut limiter l’impact des initiatives. Assurer que les adolescentes et les jeunes femmes participent comme leaders et véritables partenaires lors de la conception, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des programmes qui leur sont destinés a le potentiel de créer des résultats plus efficaces, équitables et durables. 

Pourquoi c’est important ?

Marriées / dans une relation / enceintes ou des jeunes mères âgées de 15-19 ans discutent SRHR en utilisant la ressource l'outil de cartographie des ressources communautaires - Benin, Août 2019

Il n’y a pas de doute ; s’il y a un acteur qui connait mieux que quiconque les priorités, perspectives et l'étendue des obstacles interconnectés et intersectionnels liés au genre auxquels les adolescentes et les jeunes femmes sont confrontées, c’est bien d’abord elles-mêmes. Les adolescentes et les jeunes femmes sont les expertes de leurs propres vies. Plan pour les Filles, un projet de Plan International, financé par Affaires mondiales Canada, visant à s'attaquer aux déterminants complexes et interdépendants de la vulnérabilité des adolescentes et jeunes femmes au Bénin et au Cameroun a engagé dès sa phase de démarrage un processus consultatif inclusif et participatif utilisant une trousse d’outils pour écouter les adolescentes et jeunes femmes. Les filles de divers backgrounds et parcours ont démontré leurs expertises dans l'identification des obstacles profonds à la réalisation de leurs droits, leurs besoins et aspirations. Elles ont aussi identifié et conçu des solutions pouvant apporter des améliorations durables dans leurs vies. Cependant, une chose est d’exprimer ses priorités, une autre est d’être entendues. Tel que le garantit la Convention des Nations-Unies relative aux droits de l’enfant comme dans son article 12 qui reconnait le droit d’exprimer librement son opinion et d’être entendu sur toute question affectant la vie des enfants et des jeunes et la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes qui reconnait le droit de participer librement dans la vie civile, politique, économique, sociale et culturelle, Plan pour les filles a assuré la participation significative des adolescentes et jeunes femmes en faisant d’elles une force principale derrière tout le processus de mise en œuvre du projet et en les traitant comme des partenaires à part entière.

Ecouter sérieusement les adolescentes et les jeunes femmes mais de manière continue 

Des jeunes filles adolescentes et des jeunes femmes lors d'un atelier de priorisation des interventions et la formulation de leurs demandes aux acteurs municipaux - Benin, Août 2020

Ecouter les adolescentes et les jeunes femmes est une exigence, toutefois cela ne doit pas rester un investissement ponctuel.  Il doit être une réalité le long du cycle du projet par la mise sur pied de stratégies et de mécanismes pour assurer un leadership et une participation significative des adolescentes et jeunes femmes en tout temps. Cela inclut une conception transformatrice en matière de genre co-créée et dirigée par elles, leur collaboration et leur leadership dans tous les aspects de la mise en œuvre et du suivi des résultats, et un plaidoyer dirigé par elles-mêmes. Plan pour les filles a mis sur pied un Comité consultatif des filles et de leurs alliés-es pour servir de plateforme pour écouter et engager les filles à toutes les étapes du projet. Le Comité a été au cœur de l’élaboration du « plan des filles », un document résumant le paquet d’interventions et les demandes intégrées et holistiques exprimées par les filles pour réaliser simultanément leurs droits à la participation, l’éducation, l’autonomisation économique, la protection, la santé et les droits sexuels et reproductifs tout en portant une attention particulière sur les relations sociales ainsi que les comportements et normes discriminatoires qui les ralentissent. Avec la collaboration de leurs alliées constituées des jeunes garçons, leaders masculins et féminins, aines(es) et personnalités locales, les perspectives des filles sont considérées avant, durant et après toute mise en œuvre d’interventions phares du projet. Le Comité participe aux instances de gouvernance du projet et est aussi chargé de faire le plaidoyer pour des investissements financiers, programmatiques et politiques coordonnés des partenaires communaux sur leur plan. Comme le dit sur cette video Aline, une jeune femme de 23 ans qui n’est ni scolarisée, ni en formation professionnelle et sans emploi et membre du Comité Consultatif des Filles de Benin, « grâce à ce projet, je réalise mes potentiels et je planifie maintenant mon avenir différemment.» 

Les résultats en valent la peine

Placer les adolescentes et les jeunes femmes pas seulement au centre, mais surtout en tant que dirigeantes dotées d'une capacité d’agir, d'une confiance, d'un espace et d'un pouvoir qui leur permettent d'influencer la conception et la mise en œuvre des programmes qui les concernent est une approche inclusive et « autonomisante ». Ecouter les adolescentes et jeunes femmes est essentiel au développement de leur pouvoir d’agir en faveur d’un changement transformateur en matière de genre. Ce processus a pour effet supplémentaire de visibiliser leur leadership et leurs actions collectives. Il favorise également des relations entre les adolescentes, les jeunes femmes et d'autres parties prenantes créant ainsi un réseau de partenaires et une fondation solide pour défier les normes discriminatoires de genre. 

Pendant que de nombreux nouveaux investissements sont annoncés lors du Forum Génération Egalité y compris en faveur des adolescentes, les réalités et contraintes de mise en œuvre des projets et programmes ainsi que les défis auxquels font face les adolescentes et jeunes femmes ne doivent pas prendre le dessus sur la qualité de l’engagement et de la participation substantielle et significative des adolescentes et des jeunes femmes sur les programmes qui les concernent. Une approche dirigée par les adolescentes et les jeunes femmes est nécessairement intersectionnelle, fondée sur les droits et exige de l’agilité, de la détermination, de la souplesse et de la volonté d’apprendre à travailler différemment. Son efficacité pour créer une base solide de changements transformateurs dans les vies des adolescentes et jeunes femmes, son impact et sa durabilité en valent bien la peine !


 

A propos de l'auteur 

Nafissatou Faye est conseillère principale en matière d’égalité de genre à Plan International Canada. Elle a passé les 20 dernières années à appuyer des programmes d’éducation, de santé, protection, d’autonomisation économique dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne avec un accent particulier sur l'égalité de genre et les droits des femmes et des filles.

Geographic Focus
Cameroun
Bénin