Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin d’une évaluation formative pour un “Retour à l’école en sécurité” dans les camps de réfugiés Rohingya et au Bangladesh

Publié
Anglais
Français

'Retour à l’école en sécurité' au Bangladesh

Le 12 septembre 2021, les écoles primaires, secondaires et supérieures ainsi que les Madrasa (écoles religieuses) du Bangladesh ont commencé à rouvrir, petit à petit, après près de 18 mois de fermeture. Cependant, toutes les institutions d'apprentissage précoce ou préscolaire, centre de développement de la petite enfance et écoles maternelles ainsi que la majorité des universités publiques et privées du Bangladesh sont presque toutes restées fermées. Cette situation est presque identique à celle du plus grand camp de personnes réfugiées Rohingya (Forcibly Displaced Myanmar Nationals- FDMN - Nationaux de Birmanie Déplacés de Force) situé dans le district de Cox’s Bazar du Bangladesh. À Cox’s Bazar les institutions d’apprentissage précoce sont fermées, seules les institutions d’apprentissage de Haut-niveau (Niveau 2, 3 et 4 de l’Approche du Cadre de Compétence d’Apprentissage) sont ouvertes pour 34 camps FDMN.

La réouverture des écoles n’est pas la fin de l’incertitude et du deuil au Bangladesh. La fermeture des institutions éducatives a été un grand défi et continue d’être une situation instable. De plus, elle crée d'avantages de défis parmi les personnes apprenantes, tel que une détresse psychosociale et émotionnelle à long terme, etc. L’écart d’apprentissage est actuellement l’un des plus grands défis pour toutes les parties prenantes de l’éducation au Bangladesh, y compris pour le personnel enseignant, les étudiants, les parents, les tuteurs, et pour les autorités scolaires, collégiales et universitaires. C'est devenu plus problématique, en particulier pour les enfants vivant dans les zones reculées qui ont des difficultés d’accès aux opportunités d’apprentissage à distance initiée par le gouvernement pendant la pandémie de Covid-19 telles que Sangsad TV, Bangladesh Betar (la radio nationale) ainsi que les initiatives individuelles du personnel enseignant et des institutions à travers l’utilisation de Zoom, Google Met, Facebook etc. Pour surmonter les écarts d’apprentissage, nous devrions mettre plus d’attention sur l’évaluation pour l’apprentissage (EPA, de l’anglais ‘assessment for learning’ - AFL ) et non l’évaluation de l’apprentissage (EDA, de l’anglais assessment of learning - AOF), et plus particulièrement lors de la période de réouverture des écoles préscolaires. EPA a été étroitement associée à l'évaluation formative, car des pratiques telles que le questionnement et le retour d'information contribuent à "former" ou "façonner" l'apprentissage des élèves et les stratégies d'enseignement du personnel enseignant. L'évaluation formative fournit un retour d'information rapide à ce dernier ainsi qu'aux personnes apprenantes, ce qui leur permet d'être conscientes de leurs performances et de prendre des mesures pour s'améliorer. Elle peut améliorer la confiance, la conscience de soi et l'enthousiasme de l'élève pour l'apprentissage, ainsi que la confiance de l'enseignant. Il fournit un retour d'information continu aux enseignants et aux étudiants afin d'assurer la réussite du processus d'enseignement et d'apprentissage (Miller et al, 2008).

L'évaluation formative peut être notre sauveur pour minimiser et surmonter ce défi. Elle peut jouer un rôle clé pour favoriser l'apprentissage et minimiser les lacunes d'apprentissage chez les personnes apprenantes après la réouverture des écoles. Il est déjà reconnu par différents niveaux d'organisations (dont l'UNICEF) et d'éducateurs et éducatrices au niveau national et international que nous avons besoin d'une évaluation formative maintenant plus que jamais pour une rentrée scolaire sûre au Bangladesh. 

Pendant les fermetures d'écoles liées au COVID-19, un grand nombre d'enfants n'ont pas eu accès à l'apprentissage à distance. Cette crise n'a pas seulement affecté les niveaux d'apprentissage globaux, mais a également creusé les écarts, l'apprentissage des enfants issus de ménages défavorisés étant plus profondément affecté (Jenkins et Banerji, 2021). Les fermetures prolongées d'écoles ont probablement eu des impacts différents sur les enfants de différents milieux, même au sein d'un même établissement. L'évaluation formative peut contribuer à réduire les écarts d'apprentissage car elle est considérée comme le cœur de l'enseignement et de l'apprentissage.

Pourquoi nous avons besoin de l’évaluation formative pour un “retour à l’école en sécurité’ au Bangladesh

Il existe d'énormes inégalités dans l'éducation au Bangladesh, avec différents types d'instituts d'enseignement comme les écoles de langue anglaise, les écoles de langue bengali, les écoles religieuses (Madrasas), les écoles privées, publiques et semi-publiques, les écoles des ONG, les écoles MPO, etc. Les différentes institutions utilisent des programmes scolaires différents. La disponibilité de personnel enseignant et d’autres services ou équipements de qualité (comme les infrastructures, l’aide à l’enseignement, laboratoire, bibliothèque, etc.) parmi les différentes institutions éducatives favorise aussi les inégalités. En plus des inégalités existantes, la pandémie de COVID-19 a probablement aggravé la situation, en particulier pour les enfants dont les niveaux d'apprentissage étaient déjà faibles. Les fermetures d'écoles à long terme dues au COVID-19 ont accru les écarts d'apprentissage, même au sein d'une même classe. Aujourd'hui, les apprenants et apprenantes se trouvent à un niveau différent grâce à des supports d'apprentissage de nature différente, comme des membres de la famille éduqués qui les ont soutenu à domicile et l'accès à des possibilités d'apprentissage à distance.  Le personnel enseignant se retrouve donc face à des élèves qui ont des points de départ différents lors de la réouverture des écoles dans les camps de personnes réfugiées Rohingya et dans l'ensemble du Bangladesh. 

Pour répondre à ce défi et accélérer le processus de relèvement, il est important que le personnel enseignant comprenne le niveau de performance des élèves lorsqu'ils et elles retournent en classe afin de concevoir des plans de cours adaptés aux besoins actuels des élèves (Jenkins et Banerji, 2021). L'évaluation formative peut non seulement aider les enseignants et enseignantes à comprendre le niveau de performance des élèves pour concevoir des programmes de remédiation, de récupération, de rattrapage et d'accélération lorsqu'ils et elles retournent en classe après 18 mois. L'évaluation formative vise à suivre l'apprentissage des élèves afin de fournir un retour d'information positif et continu qui peut être utilisé par le personnel enseignant pour améliorer leur enseignement et par les élèves pour améliorer leur apprentissage. Le retour d'information réduira le stress et l'anxiété des apprenantes, leur permettra de reprendre leurs habitudes d'apprentissage et augmentera la confiance et l'efficacité des enseignants et des enseignantes pour concevoir des plans de cours appropriés pour leurs élèves à différents niveaux d'apprentissage. Mais il n'est pas totalement possible de combler le déficit d'apprentissage en une nuit ; cela prendra du temps.

Quelques techniques importantes d’évaluation formative couramment utilisées

  • Question- réponse : ceci évalue les informations factuelles, les concepts et les compétences discrètes d'un ou une élève. Il y a généralement une seule meilleure réponse. Exemple : Quiz, question à choix multiple, vrai/faux, questionnement oral, réponse courte, papier et crayon, appariement et réponse étendue.
  • Observation : l’enseignante se promène dans la salle de classe et observe les élèves pendant qu’ils et elles travaillent afin de vérifier l’apprentissage. Des outils d’observation couramment utilisés : enregistrements anecdotiques, conférences et listes de contrôle. Ces outils varient d'un niveau à l'autre et d'une classe à l'autre.  
  • Auto-évaluation : c’est un processus dans lequel les élèves recueillent des informations sur leur propre apprentissage, analysent ce qu’elles révèlent de leur progression vers les objectifs d’apprentissage visés et planifient ensuite les prochaines étapes de leur apprentissage. Les enseignantes guident les apprenantes et font des contrôles aléatoires. 
  • Évaluation “adressez-vous à votre partenaire/votre pair” : l’enseignante donne des instructions aux élèves. Ces dernières répondent individuellement, et ensuite chacun et chacune s’adresse à leur partenaire pour partager leur réponse. L'enseignante demande à plusieurs paires d'élèves choisies au hasard de partager leurs réponses avec la classe. 
  • Jeu de rôle : cela fonctionne bien dans les cours d'histoire, de littérature ou de biochimie. Il faut diviser la classe en autant de sections pour le jeu de rôle. Les élèves préparent leurs arguments ou planifient leur comportement en fonction du rôle qu'ils et elles jouent (différents personnages d'une pièce de théâtre, différents groupes dans l'histoire, différentes enzymes qui pourraient réagir et en former de nouvelles) et le présentent au public. Bien que cela prenne du temps. 
  • Débats : ils illustrent différentes manières de réfléchir à un problème et de le résoudre. Et les débats démontrent des compétences supérieures de réflexion et de résolution de problèmes. Sans déplacer les sièges, divisez la classe en plusieurs sections (éventuellement autant de sections qu'il y a de façons d'aborder le problème).  
  • Résolution de problème : partagez un problème avec vos élèves et demandez-leur comment ils et elles le résoudraient. Les élèves peuvent répondre oralement ou par écrit. Les réponses données par les élèves indiquent leur niveau de compréhension du module étudié. Les informations fournies par les élèves vous donnent une indication sur le type d'enseignement nécessaire lors des prochaines leçons.
  • Devoirs : un devoir est une tâche donnée aux étudiantes par leur enseignante et leur tuteur ou tutrice, qu'ils et elles doivent accomplir dans un délai déterminé. On peut également les désigner comme le travail donné à quelqu'un dans le cadre de l'apprentissage. Il peut s'agir d'un travail écrit, pratique, artistique ou de terrain, voire même en ligne.

Façons d’assurer une évaluation formative pour un ‘retour en sécurité à l’école’ au Bangladesh

  • Prendre des initiatives au niveau gouvernemental : Sans initiatives au niveau du gouvernement, il sera très difficile, voire impossible, de rendre fonctionnelle la pratique de l'évaluation formative dans toutes les institutions éducatives du Bangladesh. Le gouvernement peut diffuser un avis à tous les bureaux de l'éducation pour assurer et rendre fonctionnelle l'évaluation formative dans les processus d'enseignement et d'apprentissage en personne et à distance. Le gouvernement peut créer des cercles d'enseignement et d'apprentissage (TLC) et les mettre en pratique parmi tout le personnel enseignant d'une école. En revanche, pour les professeurs de niveau universitaire, cette modalité sera différente.  
  • Organiser, fournir et assurer une formation adéquate au personnel enseignant : il est très important d'assurer une formation et une orientation adéquates avant de lancer un concept ou une approche comme l'évaluation formative. Bien que l'évaluation formative ne soit pas un concept nouveau au Bangladesh ou dans les camps de personnes réfugiées Rohingya, elle n'est pas une pratique courante au Bangladesh. On observe que très peu d'enseignantes appliquent les techniques d'évaluation formative dans leurs classes, tant dans les camps de personnes réfugiées Rohingya qu'au Bangladesh en général. Nous devons donc fournir un niveau minimum de formation sur l'évaluation formative aux personnes enseignantes. Cette formation peut être dispensée en personne, à distance, ou une combinaison des deux. Dans ce cas, le gouvernement peut développer un site web pour la formation des enseignantes ou créer un onglet dans les sites web déjà disponibles des administrations de l'éducation du Bangladesh, y compris le ministère de l'éducation et le ministère de l'éducation générale et primaire. Les sessions enregistrées sur différents sujets seront téléchargées et conservées sur ce/ces sites web pour une utilisation ultérieure, ce qui permettra d'économiser du temps et de l'argent et sera plus pratique pour toutes les personnes enseignantes car ils et elles pourront assister à ces sessions au moment qui leur convient.
  • Sensibiliser et encourager l'autorité du personnel enseignant et des institutions éducatives : Les enseignantes et enseignants et les institutions éducatives peuvent jouer un rôle essentiel dans la pratique et la mise en œuvre de l'évaluation formative dans le processus d'enseignement et d'apprentissage. Leur compréhension claire et leur sensibilisation peuvent rendre le travail à moitié fait. Nous devons donc insister sur la sensibilisation, les attitudes positives et l'encouragement du personnel enseignant et des autorités des institutions à utiliser l'évaluation formative et à promouvoir l'évaluation de l'apprentissage et non l'évaluation de l'apprentissage. Les autorités des établissements d'enseignement doivent créer une atmosphère favorable à l'évaluation formative pour le personnel enseignant. Dans ma thèse de maîtrise, j'ai constaté que la majorité des Bangladais ressentent l'importance d'utiliser l'évaluation formative et qu'ils et elles ont intérêt à la pratiquer dans leur processus d'enseignement et d'apprentissage. Ce constat se retrouve également dans de nombreuses autres études. Les facilitateurs et facilitatrices rohingyas qui ont participé à un certain nombre de discussions informelles dans les camps de  personnes réfugiées Rohingyas à Cox's Bazar ont exprimé des opinions similaires. Cependant, des défis tels que la surcharge des classes, l'engagement non académique, le ratio élevé entre les enseignants et les élèves, la courte durée des cours, etc. présentent des difficultés pour pratiquer l'évaluation formative. Les autorités devraient donc se concentrer davantage sur la réduction ou la résolution des problèmes rencontrés par le personnel enseignant afin de garantir une utilisation efficace de l'évaluation formative à différents niveaux de l'enseignement au Bangladesh, y compris dans les camps de personnes réfugiées Rohingya.
  • Sensibiliser et encourager les personnes apprenantes et les encadrantes : la sensibilisation et l’encouragement des personnes apprenantes et encadrantes est hautement nécessaire afin de promouvoir l’évaluation formative au Bangladesh. Dans l’une de mes recherches, j’ai identifié que quelques apprenantes (10 %) et leurs encadrantes (37 %) n’étaient pas intéressées par l’évaluation formative. Cependant, il s’agit d’un très faible pourcentage. Il y a quelques personnes apprenantes et encadrantes qui sont plus intéressée par compléter leur syllabus plutôt que d’apprendre.   In one of my studies, I found that some learners (10%) and their caregivers (37%) were not interested in formative assessment.  But this type of learners and caregivers are very poor in percentage. There are some learners and caregivers who are more interested in completing the syllabus rather than learning. Cela dit, nous devons accorder une attention particulière à la sensibilisation des personnes apprenantes et des encadrantes tout au long de l'année scolaire (notamment lors des réunions des tuteurs/tutrices, des réunions parents-enseignants, etc.) afin de promouvoir une utilisation efficace de l'évaluation formative au Bangladesh. 

 

À propos de l'auteur

Md. Ramjan Ali travaille comme Project Manager en ESU avec Plan International Bangladesh. Il dirige un large projet d’éducation en situations d’urgence pour les personnes réfugiées Rohingya et les communautés d’accueil à Cox’s Bazar. Il a plus de 8 ans d’expériences de travail dans l’éducation et la recherche éducative. Il a travaillé avec plusieurs organisations nationales et internationales de développement (Plan International, World Vision, UCEP et Food for the Hungry). Il a obtenu un diplôme et un post-graduat en éducation à l’Université de Dhaka, Bangladesh. 

 

 

Les opinions exprimées dans ce blog sont celles de l'auteur.