Résumé : "Estimations mondiales : Nombre d'Enfants et d'Adolescents Touchés par la Crise Ayant Besoin d'un Soutien Éducatif"

Publisher:
Relief Web
Published
Topic(s):
Droit à l'éducation
Droits de l'homme et droits de l'enfant

NOUVELLES ESTIMATIONS MONDIALES ALARMANTES : 222 MILLIONS d’enfants et adolescents touchés par des crises ont désormais besoin d’aide en matière d’éducation

Fournir une éducation sans délai est impératif.
Cependant, à travers le monde, le nombre de filles et de garçons n’ayant pas accès à l’éducation en raison de conflits armés, de déplacements forcés, de catastrophes naturelles et de crises prolongées augmente considérablement.

D’après une nouvelle étude d’Éducation sans délai (Education Cannot Wait en anglais, ou ECW), on estime à 222 millions le nombre d’enfants et d’adolescents touchés par des crises qui ont besoin d’aide en matière d’éducation. Ce nombre est beaucoup plus élevé que les estimations précédentes de 75 millions en 2016 , ce qui indique une tendance alarmante.

Les enfants ne devraient pas avoir à attendre la fin des guerres ou la résolution de la crise climatique pour avoir la possibilité d’apprendre et de s’épanouir. Il sera déjà trop tard. Nous devons agir dès maintenant pour leur donner l’éducation dont ils ont besoin afin qu’ils réalisent leurs rêves et deviennent des acteurs du changement positif pour eux-mêmes, leur famille, leurs communautés et le reste du monde.
L’accès à une éducation de qualité en période de crise humanitaire est non seulement un droit pour chaque enfant, mais peut également sauver des vies et fournir des moyens durables d’existence. L’éducation procure un sentiment de normalité et protège le bien-être physique et mental des enfants. Elle représente un espoir pour les enfants dont la vie et l’avenir sont menacés par des crises.

Les filles et les garçons vulnérables pris au piège dans des situations d’urgence et de crise prolongée ont plus que jamais besoin de notre attention et de notre soutien urgent pour pouvoir jouir de leur droit à une éducation de qualité, sûre et inclusive, et ne plus être laissés pour compte. ECW est le fonds des Nations Unies pour l’éducation en situation d’urgence et de crise prolongée. Il s’attache à offrir une éducation de qualité à tous les enfants et les adolescents ayant des besoins en la matière, peu importe qui ils sont et où ils se trouvent.

C’est dans ce contexte, et en utilisant une méthodologie innovante qui met en lumière les personnes laissées pour compte, qu’ECW et le Groupe de référence du Réseau inter-agences pour l’éducation en situations d’urgence (INEE) sur les données de l’éducation en situation d’urgence ont élaboré les nouvelles estimations sur les enfants et adolescents touchés par des crises ayant besoin d’une aide en matière d’éducation.
Pour la première fois, les parties prenantes de l’éducation dans les situations d’urgence ou de crise prolongée peuvent s’appuyer sur une méthodologie commune qui garantit la « visibilité » de ces enfants dans les données mondiales sur l’éducation.

Les estimations des niveaux minima de compétence se situent dans les limites inférieures, car elles ne tiennent pas compte de l’impact de la pandémie de COVID-19.
Les premières analyses suggèrent que les pertes d’apprentissage dues à la COVID-19 sont plus prononcées parmi les enfants les plus pauvres et ceux qui affichaient déjà un retard d’apprentissage avant la pandémie ; deux groupes qui incluent généralement les enfants se trouvant dans des situations de crise.

Avec nos partenaires stratégiques, nous nous engageons collectivement à faire respecter le droit fondamental à l’éducation des enfants touchés par des crises en leur donnant accès à des possibilités d’apprentissage de qualité. Cela comprend des approches d’apprentissage holistiques qui considèrent les enfants dans leur intégralité pour les aider à surmonter les obstacles spécifiques auxquels ils sont confrontés dans les situations de crise et à obtenir des résultats d’apprentissage.

Derrière ces chiffres, ce sont des millions de filles et de garçons vulnérables à travers le monde qui attendent notre action collective. Au sein des camps de réfugiés de fortune, des salles de classe aux murs abîmés et des communautés déchirées par la guerre et les catastrophes, ces enfants s’accrochent désespérément à l’espoir que l’éducation leur permettra de réaliser leurs rêves de devenir médecin, ingénieur, scientifique ou encore enseignant.

Chacun d’entre eux a un droit inhérent à une éducation de qualité, équitable et inclusive. Nous devons agir dès maintenant pour faire en sorte que les rêves de ces 222 millions de filles et de garçons se concrétisent. Le besoin n’a jamais été aussi grand, ni aussi pressant.