Construire des systèmes éducatifs résilients en période de COVID-19

Publisher:
UNESCO
Published
Topic(s)
Coronavirus (COVID-19)
Français

Un nombre record d’enfants et de jeunes a été touché par la fermeture des établissements d'enseignement visant à stopper la propagation de la pandémie de COVID-19. Depuis les pertes d'apprentissage jusqu’aux répercussions négatives sur leur santé physique et mentale et sur leur bien-être, des centaines de millions d'élèves se sont retrouvés en situation de risque. Les inégalités préexistantes ont été exacerbées.

La réponse à la COVID-19 doit prévoir un renforcement des systèmes éducatifs qui leur permettra de surmonter l'adversité et d’être résilients face aux risques auxquels ils sont confrontés. Selon une note thématique sur l’éducation face à la COVID-19 (en anglais) produite par la Section pour la santé et l'éducation de l’UNESCO et l'Institut international de planification de l'éducation (IIPE), il conviendrait d’institutionnaliser la gestion des crises et des risques dans les systèmes éducatifs, des options programmatiques spécifiques pouvant aider à prévenir les flambées épidémiques et les pandémies qui touchent les communautés éducatives.

La note thématique, intitulée Reconstruire de façon plus résiliente : comment les systèmes éducatifs peuvent-ils prévenir, préparer et intervenir en cas d’urgence sanitaire et de pandémie ?, propose des recommandations concrètes pour construire des systèmes éducatifs résilients, en les renforçant pour qu’ils puissent relever les défis immédiats liés à la réouverture des écoles et en les positionnant afin qu’ils abordent au mieux les crises futures. Ces recommandations couvrent des mesures qui traitent de la prévention, de la préparation et de la réponse aux urgences sanitaires et aux pandémies afin qu'aucun enfant ou jeune ne se voie refuser le droit fondamental à l'éducation.

Stefania Giannini, Sous-Directrice générale pour l'éducation à l'UNESCO, a déclaré qu’une résilience accrue des écoles et des établissements d'enseignement profite aux élèves, ainsi qu'à l'ensemble de la communauté éducative.

« Lorsque nous parlons de renforcer la résilience du système éducatif, il ne s'agit pas seulement d'élaborer des politiques et de proposer des services, mais aussi de renforcer la résilience des écoles pour qu’elles fournissent un appui émotionnel et une prise en charge aux enseignants et aux élèves, et la résilience des élèves eux-mêmes » a déclaré Mme Giannini.

« C’est maintenant qu’il faut agir. Selon les prévisions, au moins 24 millions d'enfants et de jeunes ne retourneront pas à l'école, uniquement en raison de l'impact économique de la pandémie de COVID-19. Si les sociétés ne font pas de l'éducation un pilier des plans de relance au même titre que la santé, l'emploi et le climat, elles alimenteront au lieu d'inverser la montée des inégalités, de la pauvreté et des fractures sociales. »

Suzanne Grant Lewis, Directrice de l’IIPE, a déclaré que l'objectif du renforcement de la résilience doit s’inscrire dans la durée, appelant à un examen et une réflexion continus, ainsi qu'à une amélioration constante des processus.

« Aucun enfant, jeune ou adulte ne devrait être exclu des possibilités d'apprentissage qui lui donneraient l'occasion de réaliser tout son potentiel. Et pourtant, la pandémie de COVID-19 et les fermetures d'écoles qui en ont résulté ont eu exactement cet effet » a déclaré Mme Grant Lewis.

« Le renforcement de la résilience doit devenir un élément central de la planification et de la gestion des systèmes éducatifs, ainsi seront-ils capables de prévenir, de préparer et de répondre à la pandémie mondiale de COVID-19 et à toute autre crise future possible. »