Article de journal

Les enfants réfugiés apprennent-ils ? Alphabétisation (cycle primaire) dans un camp de réfugiés au Kenya

Publié par
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)
Authored by
Benjamin Piper, Sarah Dryden-Peterson, Vidur Chopra, Celia Reddick, et Arbogast Oyanga
Publié
Thèmes
Domaines d'apprentissage et résultats - alphabétisation et communication
Déplacement forcé - réfugiés

On compte plus de 25 millions de réfugiés à travers le monde ayant fui leur pays d'origine à cause d'une crise ou d'un conflit. Bien que le droit à l'éducation soit défini dans les accords mondiaux, les systèmes éducatifs nationaux des pays d'accueil sont essentiellement responsables de l'instruction des enfants réfugiés. Dans une des premières études de ce type, nous avons évalué toutes les écoles offrant une éducation primaire de premier cycle aux enfants réfugiés du camp de Kakuma au Kenya, un des camps de réfugiés les plus grands et les plus anciens au monde au moment de la collecte de données. Les résultats concernant ces élèves étaient dramatiquement bas, plus bas même que ceux des enfants défavorisés de la communauté d'accueil de Turkana County. Les résultats en matière d'alphabétisation différaient parmi les enfants réfugiés en fonction de leur pays d'origine, de la langue d'enseignement utilisée à l'école au Kenya, des langues parlées à la maison et de la conviction des enfants quant à retourner dans leur pays d'origine. Nous avons constaté qu'il existe un besoin urgent d'investir massivement pour améliorer l'apprentissage des enfants réfugiés plutôt que de se concentrer uniquement sur leur accès à l'éducation. 

DOI: https://doi.org/10.33682/f1wr-yk6y