Article de journal

Explorer l'exercice du droit des réfugiés à l'éducation : Une analyse comparative des traités relatifs aux droits humains

Publié par
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)
Authored by
Sarah Horsch Carsley et S. Garnett Russell
Publié
Thèmes
Déplacement forcé - réfugiés
Droits de l'homme et droits de l'enfant
Politiques éducatives

Trois traités internationaux forment le pilier du droit légitime des réfugiés à l'éducation : la Convention relative aux droits de l'enfant, la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Un écart considérable persiste néanmoins entre ces lois internationales favorables et la scolarisation réelle des enfants réfugiés. Ce document présente une analyse empirique de l'écart entre les politiques et les pratiques en matière d'éducation des réfugiés en réponse à deux questions fondamentales : Quels sont les mécanismes contraignants présents dans les trois traités internationaux formant le pilier du droit des réfugiés à l'éducation ? En quoi ces mécanismes contraignants diffèrent-ils des mécanismes contraignants de quatre autres traités internationaux relatifs aux droits humains ne portant pas précisément sur les réfugiés ou l'éducation ? Les auteurs ont constaté que les trois traités concernant le droit des réfugiés à l'éducation sont parmi les moins appliqués dans le droit international des droits humains. Nous estimons que ces constatations peuvent s'expliquer par le manque historique de priorité accordée aux droits économiques, sociaux et culturels dans le droit international et nous soutenons que l'application non-existante du droit à l'éducation contribue directement et largement à l'écart entre les politiques et les pratiques dans l'éducation des réfugiés.

DOI: https://doi.org/10.33682/xwx5-eau3