Norme 2 : Planification et mise en œuvre

Les activités éducatives prennent en compte les politiques, lois, normes et plans internationaux et nationaux pour l’éducation ainsi que les besoins d’apprentissage des populations affectées.

Actions clés

Les programmes d’éducation formelle et non formelle reflètent les politiques et les cadres légaux internationaux et nationaux

Voir la Note d'orientation:

La planification et la mise en œuvre d’activités éducatives sont intégrées avec d’autres secteurs de réponse à l’urgence

Voir la Note d'orientation:

Les programmes d’éducation en situations d’urgence sont en lien avec les plans et stratégies nationaux de l’éducation et sont intégrés dans le développement à plus long terme du secteur de l’éducation

Les autorités chargées de l’éducation élaborent et mettent en œuvre des plans nationaux et locaux d’éducation qui préparent aux urgences actuelles et futures et y répondent

Voir la Note d'orientation:

Les ressources financières, techniques, matérielles et humaines sont suffisantes pour développer de façon efficace et transparente la politique éducative et pour planifier et mettre en œuvre des programmes d’éducation

Voir la Note d'orientation:

Notes d'orientation
1
Répondre aux droits et aux objectifs d’éducation

Les programmes d’éducation formelle et non formelle doivent offrir des activités éducatives inclusives qui répondent aux droits et aux objectifs d’éducation. Ils doivent être en accord avec les cadres légaux nationaux et internationaux.

Retour en haut de page
2
Liens intersectoriels

Les interventions éducatives, y compris le développement de la petite enfance et les activités pour les jeunes, doivent être en lien avec les activités menées dans d’autres secteurs, comme l’approvisionnement en eau, l’assainissement et la promotion de l’hygiène, la nutrition, la sécurité alimentaire et l’aide alimentaire, les abris, les services de santé et la reconstruction économique.

Retour en haut de page
3
Les plans nationaux et locaux d’éducation

Les plans nationaux et locaux d’éducation doivent indiquer les mesures à prendre en situations d’urgence actuelles ou futures. Ils doivent préciser les mécanismes de prise de décision, de coordination, de sécurité et de protection pour la coordination intersectorielle. Les plans doivent être basés sur une bonne compréhension du contexte et doivent comprendre des indicateurs et des mécanismes d’alerte précoce pour les catastrophes et les conflits. Ils doivent être appuyés par une politique et des cadres d’éducation appropriés. Il doit y avoir un système de révision régulière des plans nationaux et locaux d’éducation.

Retour en haut de page
4
Ressources

Les autorités nationales, les agences humanitaires, les bailleurs de fonds, les ONG, les communautés et autres parties prenantes sont appelés à travailler ensemble pour garantir un financement adéquat de l’éducation en situations d’urgence. La coordination des ressources doit être dirigée par le pays et intégrée avec des mécanismes de coordination existants. Quand le contexte le permet, l’allocation des ressources doit être équilibrée entre :

  • les éléments physiques, comme des salles de classe supplémentaires, des manuels scolaires et des matériels d’enseignement et d’apprentissage ;
  • les composantes qualitatives, comme des cours de formation pour les enseignants et la supervision, des matériels d’enseignement et d’apprentissage.

Des ressources doivent être allouées pour un signalement systématique et centralisé des attaques contre l’éducation et pour la collecte, l’analyse et les partage de données sur l’éducation.

Retour en haut de page
5
Transparence et responsabilité

Les informations pertinentes sur la politique, la planification et la mise en œuvre, y compris les pratiques pour prévenir la corruption (sous sa forme monétaire et non monétaire) devront être partagées entre les autorités centrales et locales, les communautés et autres parties prenantes humanitaires. La transparence est importante pour permettre un suivi efficace et une prise de responsabilité. Il doit y avoir des systèmes confidentiels, adaptés à la culture, pour traiter les plaintes pour corruption, comme des politiques destinées à encourager les gens à signaler la corruption et à protéger ceux qui le font.

Retour en haut de page

Supporting Resources

Ressources complémentaires
1 janvier 2011 Manuel/Guide Institu international pour la plannification de l'éducation de l'UNESCO (UNESCO-IIEP), Fonds des nations unies pour l'enfance (UNICEF)

Notes d’orientation pour les planificateurs de l’éducation: Intégrer la réduction des risques de conflits et de catastrophes dans la planification du secteur de l’éducation

Ces Notes d’orientation suggèrent des stratégies sur la manière d’intégrer de mesures de réduction des risques de conflits et de catastrophes dans le processus de planification du secteur de l’éducation

1 janvier 2012 Manuel/Guide Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)

Guide de référence de l’inee sur le financement extérieur de l’éducation

Ce Guide de référence a été élaboré par le Groupe de travail INEE sur l’Éducation et la Fragilité en réponse aux demandes de spécialistes de l’éducation pour une description simple des différents types d’aide extérieure pour l’éducation.

1 janvier 2001 Manuel/Guide Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)

Planifier l'éducation en situation d'urgence et de reconstruction

Education can develop positive attitudes and reflexes, which are important to confront such situations as war or natural disaster. It is vital also to develop an education system or a curriculum that best caters to the needs of crisis-stricken populations, and to ensure that no social groups are excluded or denied the right to education.

Indicateurs

Untitled Spreadsheet
Domaine de l'INEE Normes de l'INEE Indicateur / Exigences du programme Précision Numérateur Dénominateur Cible Désagrégation Source de l'indicateur Source des données Outil disponible Phase de crise Comment l'indicateur a-t-il été adapté ou mis en contexte ? Pourquoi ? Outil Utilisé pour collecter les Données (ajouter le lien) Source des Données Procédure de recollection des Données Qualité des Données Utilisation des Données Commentaire(s) Additionnel(s)
Politique éducative Formulation des politiques et des lois (PE Norme 1)

Les autorités chargées de l’éducation font de la continuité et du rétablissement d’une éducation de qualité, avec un accès libre et inclusif à la scolarisation, une priorité.
5.1 Degré d'engagement dans le plaidoyer politique fondé sur des preuves Lorsque les politiques nationales sont inadéquates, les organisations participent ou soutiennent un plaidoyer basé sur des preuves pour améliorer les politiques nationales. Échelle de 1 à 5 (1 = faible, 5 = élevé)
Niveau 1: l'organisation n'est pas consciente des lacunes de la politique nationale et ne cherche pas à améliorer la politique nationale
Niveau 3: l'organisation s'engage dans le plaidoyer politique mais ne s'appuie pas sur des approches fondées sur des preuves
Niveau 5: l'organisation comprend les lacunes des politiques nationales et dirige ou contribue aux efforts de la coalition pour renforcer les politiques nationales en utilisant des approches fondées sur des preuves
4+ NON APPLICABLE Nouveau Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
Planification & mise en œuvre (PE Norme 2)

Les activités éducatives prennent en compte les politiques, lois, normes et plans internationaux et nationaux pour l’éducation ainsi que les besoins d’apprentissage des populations affectées.
5.2 Degré d'adhésion aux politiques et lois nationales et internationales Les activités éducatives doivent rendre compte des politiques, des lois, des normes, des plans et des besoins d'apprentissage des populations affectées dans le domaine de l'éducation. Échelle 1-5 (1 = faible, 5 = élevé)
Niveau 1: l'organisation ne prend pas en compte les normes nationales ou internationales dans la conception des programmes
Niveau 3: l'organisation comprend les normes nationales et internationales, mais ne satisfait pas à ces normes dans la conception, la mise en œuvre, le suivi ou l'évaluation des programmes
Niveau 5: l'organisation utilise toutes les normes nationales et internationales pertinentes comme norme minimale dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des programmes
4+ NON APPLICABLE Nouveau Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
5.3 Niveau de planification pour les urgences futures et actuelles Les projets sont à jour et traitent du cycle complet de la réponse ESU, de la préparation à l'intervention et au relèvement. Cela pourrait être divisé en sous-indicateurs pour chaque étape, le cas échéant. Échelle 1-5 (1 = faible, 5 = élevé)
Niveau 1: l'organisation n'a pas de projets pour répondre aux futures urgences
Niveau 3: l'organisation a des projets pour répondre aux futures urgences, mais ils sont soit obsolètes, soit insuffisamment détaillés
Niveau 5: l'organisation dispose de projets détaillés, régulièrement mis à jour pour répondre aux urgences prévisibles, ainsi que de plans d'urgence pour répondre aux urgences imprévisibles
4+ NON APPLICABLE Nouveau Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases