Norme 1 relative à la participation communautaire : Participation

Les membres de la communauté participent activement, de façon transparente et sans discrimination à l’analyse, la planification, la conception, la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des interventions éducatives.

Actions clés

Des membre divers de la communauté participent activement au choix des priorités et à la planification des activités éducatives pour permettre la fourniture sûre, efficace et équitable de l’éducation

Voir la Note d'orientation:

Les comités communautaires d’éducation sont formés de représentants de tous les groupes vulnérables

Voir la Note d'orientation:

Les enfants et les jeunes participent activement à l’élaboration, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des activités éducatives

Voir la Note d'orientation:

Des membres très divers de la communauté participent aux évaluations préliminaires, aux analyses de contexte, aux audits sociaux des activités éducatives, aux revues conjointes du budget et aux activités de réduction des risques de catastrophes et d’atténuation de conflit

Voir la Note d'orientation:

Des possibilités de formation et de renforcement des capacités sont offertes à tous les membres de la communauté

Voir la Note d'orientation:

Notes d'orientation
1
Participation inclusive de la communauté

Les autorités chargées de l’éducation et autres parties prenantes de l’éducation sont responsables de garantir la participation de la communauté à l’analyse, la planification, la conception, la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des interventions éducatives. N’importe quel membre de la communauté affectée doit pouvoir participer, quels que soient son âge, son genre, son origine ethnique, sa religion, son orientation sexuelle, son handicap, son statut VIH, ou tout autre facteur.

Les autorités chargées de l’éducation et autres parties prenantes de l’éducation sont appelées à impliquer la communauté pour déterminer quels sont :

  • les besoins éducatifs de tous les apprenants ;
  • les ressources financières, matérielles et humaines disponibles localement ;
  • les relations présentes et dynamiques entre les enfants, les jeunes et les adultes de sexe opposé ;
  • la dynamique du pouvoir à l’intérieur de la communauté, comme les relations entre les groupes linguistiques et d’éventuels groupes exclus ;
  • les problèmes, inquiétudes et menaces par rapport à la sécurité ;
  • les manières de protéger les institutions éducatives, leur personnel et les apprenants d’attaques possibles, y compris la violence liée au genre ;
  • les dangers locaux, les emplacements sûrs et accessibles pour les écoles et autres espaces d’apprentissage et les approches locales de réduction des risques de catastrophes ;
  • les manières d’intégrer dans tous les aspects des interventions éducatives des messages cruciaux qui peuvent sauver des vies et des messages éducatifs sensibles aux questions de conflit, comme des messages abordant les principales menaces sanitaires dans la communauté.

Des structures destinées à promouvoir des liens plus solides entre les familles, la communauté et les écoles ou autres espaces d’apprentissage seront crées de manière participative, inclusive et consultative.

Retour en haut de page
2
Le « Comité communautaire d’éducation »

'Comité communautaire d’éducation' est un groupe qui détermine les besoins et les droits d’éducation de tous les apprenants dans une communauté et qui y répond. On peut aussi appeler ce comité « association parents-enseignants » ou « comité de gestion de l’école. » Il peut aider une communauté en organisant des activités de formation et de renforcement des capacités ou en s’engageant avec les autorités chargées de l’éducation et autres parties prenantes de l’éducation pour appuyer des programmes d’éducation. S’il n’existe pas encore de comité communautaire d’éducation, sa formation devraient être encouragée.

Le comité communautaire d’éducation est appelé à être représentatif de tous les groupes de la communauté et peut comprendre :

  • des administrateurs, enseignants et personnels de l’école ;
  • des parents ou tuteurs ;
  • des enfants et des jeunes ;
  • des employés d’organisations de la société civile ;
  • des ONG et organisations religieuses locales ;
  • des autorités traditionnelles ;
  • des agents de santé.

Il est essentiel d’inclure des représentants des groupes vulnérables. Les membres du comité communautaire d’éducation sont invités à être choisis selon un processus participatif localement acceptable qui est approprié au contexte et qui permet aux femmes, hommes, filles et garçons de participer équitablement.

Dans des urgences complexes, lorsque des distinctions sociales telles que l’origine ethnique, la tribu, la religion ou la race, risquent d’être exploitées, le comité communautaire d’éducation doit s’efforcer de travailler avec toutes les parties. Bien que le but soit l’inclusion, la sécurité des personnes et des groupes doit être prioritaire. Les comités doivent viser à fournir une éducation de manière sûre, impartiale et appropriée pour toutes les personnes de la communauté. Ils doivent être personnellement au courant des changements dans le contexte socioéconomique et politique et communiquer avec les décideurs à tous les niveaux.

Retour en haut de page
3
Les rôles et responsabilités

Les rôles et responsabilités des membres du comité communautaire d’éducation doivent être clairement définis et peuvent comprendre de:

  • se réunir régulièrement pour évaluer les questions posant problème ;
  • garder les comptes-rendus des réunions et des décisions ;
  • mobiliser les contributions de la communauté en argent et en nature ;
  • déterminer quelles sont les approches appropriées, correspondant à l’âge et à la culture, qui permettront aux programmes éducatifs de respecter les besoins et les droits des apprenants. Par exemple, des calendriers scolaires flexibles et des programmes scolaires appropriés aux différents âges et qui reflètent le contexte de la communauté ;
  • communiquer avec la communauté et les autorités chargées de l’éducation aux niveaux local et national pour promouvoir de bonnes relations entre les membres de la communauté et les décideurs à l’extérieur de la communauté ;
  • s’assurer que les personnes qui ont la responsabilité d’assurer l’accès à l’éducation et la qualité de celle-ci sont responsabilisées ;
  • faire le suivi des prestations d’éducation pour aider à garantir la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage ;
  • collecter et suivre des informations désagrégées par sexe et par âge sur qui participe ou non aux possibilités d’apprentissage ;
  • promouvoir la sécurité face aux attaques et renforcer la sécurité du personnel et des élèves sur le chemin de l’école ;
  • s’assurer que la réduction des risques de catastrophes est incluse dans l’éducation fournie ;
  • garantir un appui psychosocial approprié.
Retour en haut de page
4
Plan d’action local de l’éducation

Les autorités locales chargées de l’éducation, la communauté et le comité communautaire d’éducation doivent classer par priorité et planifier les activités éducatives grâce à un processus participatif de planification qui résultera en un plan d’action communautaire de l’éducation. Celui-ci doit être basé sur le plan national de l’éducation, s’il en existe un, et fournir un cadre pour améliorer la qualité des programmes d’éducation formelle et non formelle. Il doit refléter les besoins, les droits, les préoccupations et les valeurs de la communauté affectée par la catastrophe, en particulier des personnes faisant partie des groupes vulnérables.

Le plan d’action de l’éducation a pour but principal de permettre la continuité éducative. Il peut avoir plusieurs objectifs, comme :

  • le développement d’une vision de ce que pourrait devenir l’environnement d’enseignement et d’apprentissage et décrire cette vision en termes d’activités, d’indicateurs et de cibles, avec un calendrier ;
  • l’adaptation des programmes scolaires au contexte particulier, comme la sensibilité aux questions du conflit et la réduction des risques de catastrophes, selon les cas ;
  • un accord sur des procédures de recrutement, de supervision et de formation du personnel, sur la rémunération des enseignants et sur l’appui aux enseignants ;
  • le choix d’une approche basée sur les droits de l’homme pour réduire la discrimination et faire comprendre à tous que l’éducation doit être disponible, accessible, adaptable et acceptable ;
  • arriver à un accord et un engagement communs sur les priorités pour développer un environnement d’apprentissage sûr et rassurant qui protège aussi l’éducation des attaques ;
  • la description des tâches et responsabilités spécifiques des autorités chargées de l’éducation qui ont légalement la responsabilité de protéger le droit à l’éducation, et des autres parties prenantes de l’éducation. Il peut s’agir de mobiliser des ressources, de maintenir et de développer des infrastructures, ou de travailler en coordination avec des agences extérieures et d’autres secteurs, comme des interventions de sécurité alimentaire, de santé, d’hygiène, de nutrition, d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

Les plans d’action doivent comporter un suivi et une évaluation communautaires réguliers pour aider à conserver une large participation de la communauté.

Retour en haut de page
5
Participation des enfants et des jeunes dans le cadre des activités éducatives

Les enfants et les jeunes ont le droit de se faire entendre concernant des questions qui influent sur leur vie, comme l’élaboration et la gestion du système éducatif. Ils doivent être invités à participer à des discussions dans un environnement sûr, sécurisé et accueillant qui renforce le respect pour un dialogue constructif. Des manières culturellement appropriées peuvent être utilisées pour aider les enfants et les jeunes à s’exprimer, comme l’art, la musique et le théâtre.

Les enfants et les jeunes doivent recevoir une formation qui les aide à protéger et à soutenir leur bien-être émotionnel et social et celui des membres de leur famille et de leurs pairs. Les enfants et les jeunes sont souvent très utiles pour déterminer qui sont ceux qui ne vont pas à l’école après une urgence et pour les aider à y aller. Ils peuvent aussi aider leurs pairs qui sont blessés ou handicapés à avoir accès à des possibilités éducatives. Le renforcement des capacités doit développer leur capacité à mettre en route un changement positif, comme travailler à l’édification de la paix et traiter les causes profondes des conflits et des catastrophes. Par exemple, une formation peut aider les enfants et les jeunes à signaler et à empêcher la maltraitance dans l’environnement d’apprentissage et à participer à la médiation par les pairs ou à la résolution de conflits.

Des tâches telles que la distribution de vivres ou la construction d’abris peuvent être une occasion pour les jeunes de participer à la planification et à la mise en œuvre d’activités importantes pour leur communauté. Cette participation peut être une alternative positive à une implication dans des groupes armés ou criminels, a de gros avantages psychosociaux et aide la communauté à apprécier les contributions des jeunes. La participation des jeunes à la planification, au suivi et à l’évaluation des programmes d’éducation, surtout des formations aux compétences et aux moyens d’existence, permet à ces programmes de répondre à leurs besoins actuels et futurs. Des efforts particuliers doivent être entrepris pour encourager les filles et les jeunes femmes à participer pour que leur voix se fasse entendre. En effet, leur accès à l’éducation et leurs besoins éducatifs peuvent être différents de ceux des garçons.

Retour en haut de page
6
Les audits sociaux

Les audits sociaux sont des évaluations communautaires d’un programme d’éducation. Ils sont utilisés pour :

  • déterminer les personnes, le financement et les matériels disponibles pour le programme ;
  • identifier les besoins non satisfaits ;
  • faire le suivi de l’efficacité du programme.

Il n’est pas toujours possible de faire des audits sociaux au début ou au milieu d’une situation d’urgence. Cependant, dans des situations de crises chroniques à long terme ou de relèvement précoce, les audits sociaux donnent aux communautés une occasion d’améliorer leur capacité à faire un meilleur suivi des programmes d’éducation et à documenter les violations de leurs droits. La participation à des audits sociaux est particulièrement intéressante pour les jeunes, surtout ceux qui ne bénéficient pas d’une éducation formelle ou non formelle. Il est important que les résultats des audits sociaux soient partagés avec tous les membres de la communauté et les autorités concernées.

Retour en haut de page
7
Le renforcement des capacités

Le renforcement des capacités développe les connaissances, les capacités, les compétences et les comportements pour aider les personnes et les organisations à réaliser leurs buts. Il est important de faire tout ce qui est possible pour trouver à l’intérieur des communautés affectées des experts de l’éducation, comme des enseignants, d’autres personnels de l’éducation et les rédacteurs de programmes scolaires, qui seront impliqués dans la planification et la mise en œuvre des programmes. Si l’on ne peut pas trouver suffisamment d’experts localement, ou si ces personnes ne peuvent ou ne veulent pas aider à l’établissement ou au rétablissement du système éducatif, il pourra être intéressant d’initier des activités de renforcement des capacités pour les membres de la communauté. Les évaluations préliminaires doivent examiner les différentes capacités, les différents besoins et les différentes réponses des enfants et des jeunes, garçons et filles, et des hommes et des femmes de la communauté, y compris dans les groupes vulnérables. Les programmes de formation doivent évaluer la capacité de la communauté à déterminer ce qui est nécessaire en termes de formation et d’autres types de renforcement des capacités et quelles sont les manières de répondre à ces besoins. Ces activités doivent promouvoir l’appropriation et la maintenance du programme d’éducation par la communauté et la coordination avec les autres secteurs.

Retour en haut de page

Supporting Resources

Ressources complémentaires
11 mars 2015 Manuel/Guide Save the Children

Recueil de références ARC (Action ev faveur des droits de l'enfant)

Le recueil de références ARC réunit une importante collection d'informations et de matériel de formation destinés à renforcer la capacité des personnes concernées.

5 avril 2017 Manuel/Guide
Réseau SEEP

Normes Minimales pour le Relèvement Économique

Le MERS offre des outils aux agences humanitaires, aux organisations intergouvernementales, aux populations locales et aux départements gouvernementaux pour améliorer l'efficacité et la qualité de l'aide économique offerte, et ainsi faire une différence significative dans la vie des personnes touchées par les catastrophes

Indicateurs

Untitled Spreadsheet
Domaine de l'INEE Normes de l'INEE Indicateur / Besoins du programme Précision Numérateur Dénominateur Cible Désagrégation Source de l'indicateur Source des données Outil disponible Phase de crise Comment l'indicateur a-t-il été adapté ou mis en contexte ? Pourquoi ? Outil Utilisé pour collecter les Données (ajouter le lien) Source des Données Procédure de recollection des Données Qualité des Données Utilisation des Données Commentaire(s) Additionnel(s)
Normes fondamentales Participation communautaire Participation (FDN/Participation communautaire Norme 1)

Les membres de la communauté participent activement, de manière transparente et sans discrimination, à l'analyse, la planification, la conception, la mise en œuvre, au suivi et à l'évaluation des interventions éducatives.
1.1 Pourcentage de parents participant activement à la conception et la mise en œuvre des activités éducatives dans des services d'urgence Nombre de parents consultés Nombre de parents À définir par programme Genre Based on OCHA Indicator Registry Documentation sur le programme Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
1.2 Pourcentage de parents satisfaits de la qualité et de la pertinence de l’intervention à la fin du projet Nombre de parents satisfaits de la qualité et de la pertinence de l’intervention à la fin du projet Nombre de parents 100% NON APPLICABLE Based on OCHA Indicator Registry Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
Ressources (FDN/Participation Communautaire Norme 2)

Les ressources de la communauté sont recensées, mobilisées et utilisées afin de mettre en œuvre des possibilités d’apprentissage appropriées aux différents âges.
1.3 Analyse des possibilités d’utiliser les ressources locales est réalisée et mise en oeuvre Échelle de 1 à 5 (1 = faible, 5 = élevé) 5 NON APPLICABLE Nouveau Programme/Documentation d'approvisionnement Outil requis Toutes les phases
Coordination Coordination (FDN/Coordination Norme 1)

Il existe des mécanismes de coordination de l’éducation qui appuient les parties prenantes travaillant à garantir l’accès à une éducation de qualité et la continuité de cette éducation.
1.4 Pourcentage d'assistance des équipes du programme aux réunions régulières des mécanismes pertinents de coordination (ex. : Cluster éducation, Groupe de travail ESU (ESUWG), Groupe Éducatif Local -LEG) Nombre de réunions régulières des mécanismes de coordination pertinents (ex. : Cluster éducation, Groupe de travail ESU (GTESU), Groupe Éducatif Local -LEG) auxquelles l'équipe du programme a assisté Nombre de réunions régulières des mécanismes de coordination pertinents (ex. : Cluster éducation, GTESU, LEGs) tenues en présence de l'organisation 100% NON APPLICABLE Nouveau Comptes rendus des réunions Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
Analyse Evaluation (FDN/Analyse Norme 1)

Des évaluations préliminaires de la situation d’urgence sont conduites au moment opportun et de manière holistique, transparente et participative.
1.5 Pourcentage des évaluations des besoins en matière d’éducation réalisées par les organismes coordinateurs pertinents auquel le programme a participé Elles comprennent les évaluations initiales rapides et en cours/en continu Nombre d'évaluations auquel l'organisation a contribué Nombre d’évaluations possibles auxquelles l'organisation aurait pu contribuer 100% NON APPLICABLE Nouveau Dossiers des évaluations Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
Stratégies d’intervention (FDN/Analyse Norme 2)

Des stratégies d’interventions d’éducation inclusive sont élaborées. Elles comprennent une description claire du contexte, des obstacles au droit à l’éducation et des stratégies pour surmonter ces obstacles.
1.6 La rigueur de l’analyse du contexte, des barrières face au droit à l’éducation, et les stratégies pour surmonter ces barrières Échelle de 1 à 5 (1 = faible, 5 = élevé) 5 NON APPLICABLE Nouveau Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
Suivi (FDN/Analyse Norme 3)

Un suivi régulier est fait sur les activités des interventions éducatives et l’évolution des besoins d’apprentissage des populations affectées.
1.7 Pourcentage d'évaluations des besoins en éducation réalisées au cours d'une période définie Fréquence à définir par l'organisation. Les évaluations de contrôles doivent être adaptées aux résultats souhaités du programme Nombre d'évaluations des besoins éducatifs réalisées par an Nombre d'évaluations des besoins en éducation requises par an 100% NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Pendant la mise en œuvre du programme
L'évaluation (FDN/Analyse Norme 4)

Des évaluations systématiques et impartiales améliorent l'intervention éducative et renforcent la redevabilité.
1.8 Nombre d'évaluations réalisées Nombre d'évaluations réalisées NON APPLICABLE NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Exécution du programme
1.9 Pourcentage d'évaluations partagées avec les parents Pourcentage d'évaluations partagées avec les parents Nombre d'évaluations 100% NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Exécution du programme