Norme 1 relative à la coordination : Coordination

Il existe des mécanismes de coordination de l’éducation qui appuient les parties prenantes travaillant à garantir l’accès à une éducation de qualité et la continuité de cette éducation.

Actions clés

Les autorités chargées de l’éducation, qui ont la responsabilité de réaliser le droit à l’éducation, prennent un rôle de direction dans les interventions éducatives, y compris en organisant des mécanismes de coordination avec les autres parties prenantes de l’éducation et en participant à ces mécanismes

Voir la Note d'orientation:

Un comité inter-agences de coordination coordonne l’évaluation préliminaire, la planification, la gestion de l’information, la mobilisation des ressources, le renforcement des capacités et le plaidoyer

Voir la Note d'orientation:

Une gamme variée de niveaux et de types d’éducation est envisagée dans les activités de coordination

Voir la Note d'orientation:

Les autorités chargées de l’éducation, les bailleurs de fonds, les agences de l’ONU, les communautés et autres parties prenantes utilisent des structures de financement rapides, transparentes, équitables et coordonnées pour appuyer les activités éducatives

Voir la Note d'orientation:

Il existe à l’intérieur de l’organisme de coordination et entre les groupes de coordination des mécanismes transparents de partage d’informations sur la planification et la coordination des interventions

Voir la Note d'orientation:

Des évaluations préliminaires conjointes sont menées pour identifier les capacités et les besoins non satisfaits dans les interventions éducatives

Voir la Note d'orientation:

Toutes les parties prenantes adhèrent aux principes d’égalité, de transparence, de responsabilité et de responsabilisation pour atteindre des résultats

Voir la Note d'orientation:

Notes d'orientation
1
Le Comité inter-agences de coordination

Le Comité inter-agences de coordination, qui coordonne les interventions éducatives, doit être largement représentatif. Les autorités nationales chargées de l’éducation sont appelées à le diriger, mais les autorités et groupes locaux doivent être convenablement représentés. Quand les autorités chargées de l’éducation n’en ont pas la capacité ou manquent de légitimité, la direction peut être transférée, par un accord, à différentes agences. S’il existe un groupe de coordination de l’éducation, il prendra cette responsabilité, ou, si le système de clusters du CPI est activé, on établira un Cluster éducation. Cependant, il faudra qu’il y ait toujours un représentant de l’autorité compétente chargée de l’éducation qui soit impliqué dans les décisions. On peut avoir besoin de groupes de coordination aux niveaux national et local, selon la nature de la crise. Les rôles et responsabilités des membres doivent être définis dans le mandat du Comité.

Tous les niveaux et tous les types d’éducation doivent être pris en compte dans les activités éducatives: le développement de la petite enfance, l’enseignement primaire, secondaire, l’éducation non formelle, l’enseignement technique, professionnel, supérieur et des adultes.

Retour en haut de page
2
Mobilisation des ressources

Il faut des fonds importants pour réussir à mettre en œuvre rapidement des programmes d’éducation de qualité en situations d’urgence jusqu’à la phase de relèvement. Il faut faire tout ce qui est possible pour garantir des approches de financement qui soient inclusives, transparentes et coordonnées, par exemple en utilisant les processus d’Appels éclairs et des Appels de fonds consolidés de l’ONU. En situations d’urgence aiguë, le fonds central d’intervention d’urgence de l’ONU et d’autres fonds d’intervention d’urgence peuvent fournir un financement de l’éducation. L’accès des partenaires locaux aux ressources devra aussi être facilité.

Les arrangements de financement d’urgence doivent prendre en compte les conditions et les traditions nationales et régionales du marché du travail pour éviter de créer des précédents qui seront impossibles à maintenir. L’allocation des ressources devra être guidée par l’analyse politique, en particulier dans les situations de conflit, pour éviter d’attiser les divisions. Il est essentiel d’avoir une politique coordonnée pour la rémunération des enseignants et autres personnels de l’éducation et pour les autres paiements et frais d’éducation. Les arrangements de financement d’urgence doivent être harmonisés avec les arrangements à long terme (par exemple, les fonds d’affectation spéciale multi-bailleurs de fonds ou les modalités de financement du développement, comme un financement commun ou un financement national) pour appuyer des interventions durables. On peut aussi explorer les possibilités de financement du secteur privé, surtout pour l’enseignement et la formation techniques et professionnels.

Retour en haut de page
3
La gestion de l’information et la gestion des connaissances

La gestion de l’information et la gestion des connaissances comprennent :

  • l’évaluation préliminaire des besoins, des capacités et de la couverture ;
  • la collecte, le stockage, l’analyse et le partage des informations ;
  • le suivi et l’évaluation ;
  • les leçons apprises pour guider la pratique dans l’avenir.

Des systèmes efficaces de gestion de l’information et des connaissances prolongent et améliorent les systèmes nationaux, plutôt que de les dupliquer. Il est essentiel d’impliquer des partenaires nationaux et locaux, tels que ceux qui travaillent dans les domaines de la protection de l’enfance, l’appui psychosocial, les abris, l’eau et l’assainissement, la santé et le relèvement précoce. Les systèmes de gestion de l’information et des connaissances doivent être conçus par les autorités nationales et locales et leur appartenir à long terme.

Retour en haut de page
4
Pour des évaluations préliminaires conjointes

Pour des évaluations préliminaires conjointes destinées à déterminer les capacités et les besoins non satisfaits dans les interventions éducatives, on utilisera et on adaptera la Boîte à outils d’évaluation initiale conjointe des besoins d’éducation du Cluster mondial éducation ou d’autres outils d’évaluation préliminaire des besoins convenus à l’avance. On inclura dans les activités de préparation et de planification d’urgence une formation sur l’utilisation de ces outils. Si des parties prenantes individuelles font des évaluations préliminaires de l’éducation, elles seront invitées à partager les résultats et les données avec les autorités chargées de l’éducation et l’ensemble du groupe de coordination pour appuyer les interventions coordonnées. Dans certains pays, une évaluation préliminaire rapide multisectorielle, qui comprend des questions d’éducation, est faite dans les 48 heures qui suivent le début d’une situation d’urgence. Si c’est le cas, il faudra une coordination avec d’autres secteurs, comme la santé, l’eau et l’assainissement et les abris.

Retour en haut de page
5
Responsabilité

Bien que chaque partie prenante ait son propre mandat, toutes sont appelées à accepter la responsabilité dans la coordination et le partage des informations. Cela signifie qu’il faut être transparent à propos de la collecte des données et de leur utilisation pour guider la planification du travail. Quand il y a de gros besoins non satisfaits dans les interventions éducatives, le Cluster éducation du CPI ou un autre mécanisme de coordination aura la responsabilité de s’assurer que les parties prenantes concernées s’y attaquent pour répondre aux besoins prioritaires. La coordination du suivi et de l’évaluation peut faciliter la responsabilité envers les personnes affectées en partageant ouvertement les informations sur les résultats du travail d’éducation. Elle aide aussi à l’application des Normes minimales de l’INEE et des principes humanitaires qui les sous-tendent en montrant clairement où un travail supplémentaire est nécessaire. Les institutions nationales des droits de l’homme devront faciliter et surveiller les obligations de leurs autorités nationales de respecter le droit à l’éducation de la population affectée.

Retour en haut de page
6
Une approche axée sur les besoins

Une approche axée sur les besoins signifie que toutes les parties prenantes travaillent afin de garantir que les interventions éducatives sont bien coordonnées et produisent les résultats recherchés. Un suivi et une évaluation continus de la coordination des interventions éducatives permettent de repérer rapidement où des problèmes de coordination existent et d’y remédier.

Retour en haut de page

Supporting Resources

Ressources complémentaires
Cadre

Cadre de collaboration d'ESU-PE

Publié par
Global Education Cluster
Child Protection Area of Responsibility (CP AoR)
,
Global Child Protection Area of Responsibility

 Le cadre soutient la collaboration prévisible et cohérente des équipes de coordination de l'éducation et du programme de pays tout au long du CHP pour parvenir à des réponses humanitaires efficaces, efficaces et responsables.

Anglais
Français
Espagnol
Manuel/Guide

Manuel du coordinateur du Cluster Éducation

Publié par
Global Education Cluster

Ce manuel vise à fournir aux Coordinateurs du Cluster Éducation des informations qui les guideront et les aideront à faciliter une réponse prévisible, coordonnée et efficace aux besoins d’éducation dans les situations d’urgence.

Anglais
Français
Manuel/Guide

Notes d’orientation pour les planificateurs de l’éducation: Intégrer la réduction des risques de conflits et de catastrophes dans la planification du secteur de l’éducation

Publié par
Institu international pour la plannification de l'éducation de l'UNESCO (UNESCO-IIEP)
Fonds des nations unies pour l'enfance (UNICEF)

Ces Notes d’orientation suggèrent des stratégies sur la manière d’intégrer de mesures de réduction des risques de conflits et de catastrophes dans le processus de planification du secteur de l’éducation

Anglais
Français
Manuel/Guide

Notes d’orientation de l’INEE sur la rémunération des enseignants dans les états fragiles, les situations de déplacement etde réadaptation post-crise

Publié par
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)

Les Notes d’orientation de l’INEE sur la rémunération des enseignants dans les États fragiles, les situations de déplacement et de réadaptation post-crise (Notes d’orientation de l’INEE) ont été développées dans le but de relever ce défi crucial que représente une éducation de qualité.

Arabe
Anglais
Français
Espagnol
Manuel/Guide

Guide de référence de l’inee sur le financement extérieur de l’éducation

Publié par
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)

Ce Guide de référence a été élaboré par le Groupe de travail INEE sur l’Éducation et la Fragilité en réponse aux demandes de spécialistes de l’éducation pour une description simple des différents types d’aide extérieure pour l’éducation.

Arabe
Bosniaque
Croate
Anglais
Français
Serbo-croate
Espagnol
Manuel/Guide

Normes Minimales pour le Relèvement Économique

Publié par
Réseau SEEP

Le MERS offre des outils aux agences humanitaires, aux organisations intergouvernementales, aux populations locales et aux départements gouvernementaux pour améliorer l'efficacité et la qualité de l'aide économique offerte, et ainsi faire une différence significative dans la vie des personnes touchées par les catastrophes

Anglais
Français
Espagnol
Arabe
Manuel/Guide

Planifier l'éducation en situation d'urgence et de reconstruction

Publié par
Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)

Education can develop positive attitudes and reflexes, which are important to confront such situations as war or natural disaster. It is vital also to develop an education system or a curriculum that best caters to the needs of crisis-stricken populations, and to ensure that no social groups are excluded or denied the right to education.

Anglais
Français

Indicateurs

Untitled Spreadsheet
Domaine de l'INEE Normes de l'INEE Indicateur / Besoins du programme Précision Numérateur Dénominateur Cible Désagrégation Source de l'indicateur Source des données Outil disponible Phase de crise Comment l'indicateur a-t-il été adapté ou mis en contexte ? Pourquoi ? Outil Utilisé pour collecter les Données (ajouter le lien) Source des Données Procédure de recollection des Données Qualité des Données Utilisation des Données Commentaire(s) Additionnel(s)
Normes fondamentales Participation communautaire Participation (FDN/Participation communautaire Norme 1)

Les membres de la communauté participent activement, de manière transparente et sans discrimination, à l'analyse, la planification, la conception, la mise en œuvre, au suivi et à l'évaluation des interventions éducatives.
1.1 Pourcentage de parents participant activement à la conception et la mise en œuvre des activités éducatives dans des services d'urgence Nombre de parents consultés Nombre de parents À définir par programme Genre Based on OCHA Indicator Registry Documentation sur le programme Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
1.2 Pourcentage de parents satisfaits de la qualité et de la pertinence de l’intervention à la fin du projet Nombre de parents satisfaits de la qualité et de la pertinence de l’intervention à la fin du projet Nombre de parents 100% NON APPLICABLE Based on OCHA Indicator Registry Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
Ressources (FDN/Participation Communautaire Norme 2)

Les ressources de la communauté sont recensées, mobilisées et utilisées afin de mettre en œuvre des possibilités d’apprentissage appropriées aux différents âges.
1.3 Analyse des possibilités d’utiliser les ressources locales est réalisée et mise en oeuvre Échelle de 1 à 5 (1 = faible, 5 = élevé) 5 NON APPLICABLE Nouveau Programme/Documentation d'approvisionnement Outil requis Toutes les phases
Coordination Coordination (FDN/Coordination Norme 1)

Il existe des mécanismes de coordination de l’éducation qui appuient les parties prenantes travaillant à garantir l’accès à une éducation de qualité et la continuité de cette éducation.
1.4 Pourcentage d'assistance des équipes du programme aux réunions régulières des mécanismes pertinents de coordination (ex. : Cluster éducation, Groupe de travail ESU (ESUWG), Groupe Éducatif Local -LEG) Nombre de réunions régulières des mécanismes de coordination pertinents (ex. : Cluster éducation, Groupe de travail ESU (GTESU), Groupe Éducatif Local -LEG) auxquelles l'équipe du programme a assisté Nombre de réunions régulières des mécanismes de coordination pertinents (ex. : Cluster éducation, GTESU, LEGs) tenues en présence de l'organisation 100% NON APPLICABLE Nouveau Comptes rendus des réunions Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
Analyse Evaluation (FDN/Analyse Norme 1)

Des évaluations préliminaires de la situation d’urgence sont conduites au moment opportun et de manière holistique, transparente et participative.
1.5 Pourcentage des évaluations des besoins en matière d’éducation réalisées par les organismes coordinateurs pertinents auquel le programme a participé Elles comprennent les évaluations initiales rapides et en cours/en continu Nombre d'évaluations auquel l'organisation a contribué Nombre d’évaluations possibles auxquelles l'organisation aurait pu contribuer 100% NON APPLICABLE Nouveau Dossiers des évaluations Aucun outil requis ; les NM INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Toutes les phases
Stratégies d’intervention (FDN/Analyse Norme 2)

Des stratégies d’interventions d’éducation inclusive sont élaborées. Elles comprennent une description claire du contexte, des obstacles au droit à l’éducation et des stratégies pour surmonter ces obstacles.
1.6 La rigueur de l’analyse du contexte, des barrières face au droit à l’éducation, et les stratégies pour surmonter ces barrières Échelle de 1 à 5 (1 = faible, 5 = élevé) 5 NON APPLICABLE Nouveau Documentation sur le programme Outil requis Toutes les phases
Suivi (FDN/Analyse Norme 3)

Un suivi régulier est fait sur les activités des interventions éducatives et l’évolution des besoins d’apprentissage des populations affectées.
1.7 Pourcentage d'évaluations des besoins en éducation réalisées au cours d'une période définie Fréquence à définir par l'organisation. Les évaluations de contrôles doivent être adaptées aux résultats souhaités du programme Nombre d'évaluations des besoins éducatifs réalisées par an Nombre d'évaluations des besoins en éducation requises par an 100% NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Pendant la mise en œuvre du programme
L'évaluation (FDN/Analyse Norme 4)

Des évaluations systématiques et impartiales améliorent l'intervention éducative et renforcent la redevabilité.
1.8 Nombre d'évaluations réalisées Nombre d'évaluations réalisées NON APPLICABLE NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Exécution du programme
1.9 Pourcentage d'évaluations partagées avec les parents Pourcentage d'évaluations partagées avec les parents Nombre d'évaluations 100% NON APPLICABLE Nouveau Plans et résultats du S&E Aucun outil requis ; les Normes Minimales de l'INEE et les définitions des indicateurs sont suffisantes Exécution du programme