Projets collaboratifs de l'INEE

Projet collaboratif en matière de données et de preuves

Les données et preuves visant à soutenir l'éducation dans les situations d'urgence constituent l'une des principales lacunes qui compromettent le financement ainsi que la programmation fondée sur les données probantes. L'absence de mécanismes systématiques pour mettre les données et preuves de l'ESU à la disposition d'un plus grand nombre d'utilisateurs limite les possibilités d'assimilation et d'apprentissage des données et des preuves du secteur. Bien que les données et preuves de l'ESU existent, elles ne sont pas toujours accessibles au public ou ne le sont qu’à des coûts de transaction élevés.

Le projet collaboratif en matière de données et de preuves a été créé en mai 2018 lors des réunions du groupe de travail de printemps de l'INEE à Oslo. L'objectif global du projet collaboratif en matière de données et de preuves est d'améliorer l'accessibilité, la qualité et l'utilisation des données et des preuves dans l'ESU, tout en réduisant les coûts de transaction liés à l'utilisation des données et des preuves. 

Les membres de ce groupe de travail collaborent avec d'autres organismes afin d'améliorer l'accès aux données et preuves de l'ESU et leur navigabilité. Les membres comprennent : l'UNESCO, le NORRAG, FHI 360 (le programme USAER MEERS), FCA, RET, Jusoor, Le Cluster mondial éducation, JEiE et RTI.

Activités actuelles

Sommet sur les données de l'ESU

Le projet collaboratif en matière de données et preuves de l'INEE a soutenu l'INEE, le NORRAG et le programme USAID MEER afin d'organiser un sommet sur les données de l'ESU à Genève les 20 et 21 juin. Le sommet de deux jours avait pour objectif de partager les travaux récents sur les problèmes posés par les données de l'ESU, afin de mieux comprendre les enjeux liés à ces données, d'aborder les bonnes pratiques et les réussites, et de partager les initiatives récentes, dans le but de renforcer la cohérence du développement humanitaire et d'améliorer la programmation grâce aux données de l'ESU. Le sommet a réuni des spécialistes des données de l'ESU : décideurs, praticiens, donateurs, universitaires et agrégateurs de données travaillant dans les secteurs de l’aide humanitaire et du développement.

Un programme d'action pour donner suite aux recommandations du sommet est à venir. Pour en savoir plus sur l'événement, consultez la page de l'événement où vous pouvez voir le programme ainsi que des entretiens avec des intervenants.

Programme d'apprentissage de l'INEE

Le Sommet sur les données de l'ESU s’aligne sur les travaux en cours de l’INEE afin d'élaborer un programme d’apprentissage de l’INEE. En 2018, l’INEE a entamé ce processus dans le but de produire un programme d’apprentissage, représentatif de la diversité de ses membres, afin d'assurer une cohérence dans la production de données de l'ESU. Nous espérons que ce programme d'apprentissage pourra être utilisé afin de suivre la production de données, réduire le double emploi, créer un consensus autour des lacunes en matière de recherche et des thèmes de recherche dans l'ESU, et garantir qu'en tant que secteur, nous renforçons de manière stratégique la base de données de l'ESU. Le Sommet sur les données a fourni une consultation approfondie dans cette série sur les données de l'ESU et le programme d'action sera considéré comme un document clé lors de la rédaction du programme d'apprentissage. Pour en savoir plus sur le programme d'apprentissage de l'INEE, cliquez ici.

Élaboration des notes d'orientation et outils

En réponse à une lacune constatée dans les orientations, le projet collaboratif en matière de données et de preuves envisage d'élaborer des directives afin d'aider davantage les chercheurs et les praticiens de terrain dans la production de preuves sur l'ESU, exploitables et de qualité, ainsi que pour l'accès aux données de l'ESU et leur navigabilité.

Contact : Pour plus d’informations, veuillez contacter la coordinatrice de l'INEE pour les preuves : sonja.anderson@inee.org.