Annonce du numéro spécial du JEiE sur l'éducation et la guerre contre la drogue

Publié by
Réseau Inter-agence pour l'éducation en situations d'urgences (INEE)
Written by
Journal sur l’éducation dans les situations d’urgence
Publié
Topic(s)
Secteurs humanitaires - éducation
Conflit - education et fragilité
Conflit - education pour la construction de la paix
Arabe
Anglais
Portugais
Espagnol

Nous avons le plaisir de vous annoncer la publication du Journal sur l'éducation dans les situations d'urgence Volume 6, Numéro 1 – Numéro spécial sur l'éducation et la guerre contre la drogue!

Ce numéro innovant analyse non seulement comment l'éducation a subi d'importants dommages collatéraux du fait de la guerre contre la drogue, mais aussi comment les politiques et les pratiques éducatives perpétuent et soutiennent cette guerre de longue durée, à la fois transnationale et multidimensionnelle.

Les enfants et les jeunes sont particulièrement vulnérables face aux politiques ratées de la guerre contre les drogues. Ils sont confrontés à la violence liée à la drogue et aux affrontements armés entre l'État et les organisations de trafic de drogue dans leurs communautés, à des politiques de tolérance zéro en matière de drogue et à une discipline punitive à l'école. Ces politiques contribuent à des crises éducatives en cascade qui ne sont pas souvent reconnues comme étant liées : attaques contre les écoles ainsi que les éducateurs et éducatrices, l'exclusion éducative des communautés marginalisées, l'absentéisme, le passage de l’école à la prison et la diminution de la qualité de l'éducation, entre autres.

Le JEiE Volume 6, numéro 1 inclut cinq articles de recherche, une note de terrain et deux critiques de livres. Ces articles examinent l'influence de la guerre contre les drogues sur le continuum de la fabrication, de la distribution, du commerce et de la consommation de drogues, telle que vécus par les étudiant.e.s, les familles, les éducateurs et éducatrices, les responsables des écoles et les décideurs. Ils donnent un aperçu des considérations supplémentaires requises lors de l'étude de l'illicite et de lorsque l’on fait des recherches dans des contextes d'insécurité, et soulignent la nécessité d'adopter des points de vue inclusifs qui révèlent les effets invisibles des crises.

Nous remercions nos rédactrices en chef invitées, Maria José Bermeo et Diana Rodríguez-Gómez, pour les efforts et l'expertise exceptionnels qu'elles apportent à ce numéro spécial.

Le volume complet du JEiE Volume 6, Numéro 1, ainsi que les numéros précédents du JEiE et tous les articles individuels, peuvent être téléchargés gratuitement à partir du site de l'INEE: https://inee.org/evidence/journal.

Le résumé et le titre de chaque article sont disponibles en Arabe, Français, Espagnol et Portugais. Le JEiE diffusera une version espagnole de ce numéro plus tard dans l'année.

Pour plus d'informations sur le JEiE, veuillez visitez le site Web de l'INEE.

Cordialement,

L'INEE et le Journal sur l'éducation dans les situations d'urgence

 

**************************************************

Journal sur l'éducation dans les situations d'urgence, Volume 6, Numéro 1
Numéro spécial sur l'éducation et la guerre contre les drogues

TABLE DES MATIÈRES

 

NOTE DE LA RÉDACTION
Maria José Bermeo et Diana Rodríguez-Gómez

Dans cette note de rédaction, les rédactrices en chef Diana Rodríguez et Maria José Bermeo identifient les tendances principales dans la relation entre l'éducation et la guerre contre les drogues. En exposant en détail les contributions que les auteurs du numéro apportent aux preuves, à la théorie et aux méthodes de l'ESU, ils exhortent l'ESU à s'engager dans des ''états d'urgence permanents'' y compris celui de la guerre contre les drogues, qui sont intégrés dans les structures et les institutions, et dont le concept ''d'urgence'' de l'ESU peut masquer.
 
ARTICLES DE RECHERCHE DE L’ESU

Le Lien de l'Education avec la guerre contre la drogue : Un examen systématique
Diana Rodríguez-Gómez et Maria José Bermeo

La guerre contre les drogues a eu un lourd impact sur les systèmes éducatifs, mais à ce jour, les secteurs de l'éducation en situations d'urgence et ceux de l'éducation comparée et internationale l'ont largement négligé. Cet examen systématique d'études empiriques pertinentes qui ont été publiées entre 1988 et 2018, dans 20 sous-domaines de l'éducation, étudie comment les études universitaires ont abordé les liens entre la scolarité et la guerre contre les drogues. A travers l'analyse de contenu de 420 articles, nous avons quantifié l'apparition de termes en rapport avec la guerre contre les drogues, identifié les modèles et les tendances, et étudié leur sens sous-jacent. Nous avons trouvé une littérature académique abondante sur les drogues et les établissements scolaires, surtout en ce qui concerne l'usage des drogues par les étudiants, en revanche, il existe peu d'articles qui se penchent sur les implications éducatives de la lutte contre les drogues. Nous nous inspirons du concept d'assemblage pour établir l'ampleur de ce conflit mondial et nous concluons avec un programme de recherche qui intègre des débats sur la lutte contre les drogues dans le domaine de l'éducation en situations d'urgence.
 
Quand l'urgence devient le quotidien: Reconsidérer un Concept central de l'ESU dans un contexte de guerre contre la drogue.
Roozbeh Shirazi

Bien que le terme ''urgence'' soit un concept clé dans le domaine de l'éducation en situations d'urgence, les universitaires et les professionnels ont longtemps été ambivalents quant à ce terme et aux conditions auxquelles il peut faire référence. Dans cet article, en m'appuyant sur le travail de l'anthropologue Janet Roitman, je ré-examine de manière critique les concepts d'urgence et de crise, et je propose comment en se représentant l'urgence principalement comme un moment de choc ou comme un événement inattendu, peut occulter la manière dont des conditions apparemment normales peuvent produire leurs propres impasses. Plutôt que d'être caractérisées par un consensus, les crises impliquent des constructions narratives qui créent de nouvelles temporalités et définissent certaines questions et réponses, les unes se révélant possibles et les autres non. Dans cet article, je juxtapose deux constructions narratives de crise dans la culture populaire afin d'étudier comment les constructions narratives de la guerre contre les drogues peuvent produire de façon discordante différents récits des crises qu'elles déclarent représenter. Je suggère que s'occuper spécifiquement des politiques sous-jacentes dans la narration de crises - bien qu'il soit possible, que dans ce cas, la réponse aux situations d'urgence se compliquera - est essentiel pour désigner et résoudre les angles morts en matière d'éthique et les impasses dans le domaine de l'éducation dans les situations d'urgence.
 
Les effets de la pulvérisation aérienne des cultures de coca sur le travail des enfants, la fréquentation scolaire, et le retard scolaire en Colombie, 2008-2012
Claudia Rodriguez

Depuis 1999, l'une des principales stratégies que le gouvernement colombien a utilisé pour diminuer la culture de coca est de pulvériser les champs de coca avec des herbicides depuis des avions. Ce document évalue les conséquences de cette stratégie pour les foyers ruraux dans les zones où est cultivée la coca, en particulier les effets de la pulvérisation aérienne sur le travail des enfants et sur l'éducation. Comme les zones où la pulvérisation a lieu sont fondamentalement différentes de celles où elle n'a pas lieu, j'utilise la méthode des moindres carrés à deux degrés, instrumentant la pulvérisation aérienne avec le nombre de jours où des vents violents dans la municipalité ont rendu la pulvérisation difficile. Les jours concernés étaient ceux pendant lesquels le vent avait une déviation standard au-dessus de la moyenne mensuelle de la municipalité. Ceci corrige les possibles sources d'endogénéité en raison du biais de la sélection. Les résultats de cette étude montrent comment la pulvérisation aérienne était associée à une augmentation d'un point de pourcentage de la probabilité que les enfants âgés de 12-17 ans aillent travailler au lieu d'aller à l'école. La pulvérisation des cultures a également été associée à une augmentation de 0,15 point de pourcentage de la probabilité que les frères et sœurs plus âgés des familles vivant dans une zone de culture de la coca prennent du retard à l'école, et à une augmentation de cinq points de pourcentage de la probabilité que les frères et sœurs plus jeunes abandonnent l'école. Ainsi, les résultats de cette recherche, basés sur des données qui couvrent la période de 2008 à 2012, indiquent que la guerre contre les drogues a le potentiel de générer de nouvelles barrières à l'accès à l'éducation pour les enfants qui vivent dans des zones où la pulvérisation aérienne a lieu.

 « La Pédagogie de la conversion » dans les zones urbaines : Pacification, éducation et lutte pour le contrôle dans une favela de Rio de Janeiro
Sara Koenders

Dans cet article, j'apporte une contribution empirique à la connaissance en éducation dans les milieux urbains qui sont touchés par la police militarisée et les marchés de drogues illicites. Je vous propose un aperçu du rôle joué par les systèmes éducatifs dans les Unités de police pacificatrices (UPP), un projet de pacification dans les favelas à Rio de Janeiro. Les autorités de l'État de Rio ont commencé à installer des UPP en 2008 soucieux de reprendre le contrôle des favelas dominées par des groupes de trafiquants de drogue et marquées par des niveaux de violence élevés. Dans cet article, qui est basé sur une étude de cas ethnographique que j'ai menée entre 2008 et 2015, j'aborde la lutte des UPP pour obtenir l'allégeance des habitants des favelas. Je me penche en particulier sur l'implication de la police dans les écoles primaires publiques et sur l'éducation non formelle destinée aux jeunes enfants vivant dans les favelas et qui faisaient partie du projet UPP. En répondant à une question essentielle - comment la pacification influence-t-elle l'éducation et quelle en est sa signification sur les perceptions locales de la police ? - je révèle comment les UPP ont amené une militarisation accrue de l'éducation dans les favelas de Rio et je montre comment des pratiques policières contradictoires dans les zones urbaines peuvent en réalité perpétuer la violence qu'elles sont censées combattre.
 
« Si vous n'avez pas d'éducation, vous n'êtes personne » : Comprendre les expériences scolaires des jeunes impliqués dans la criminalité liée à la drogue à Ciudad Juárez et Medellín
Cirenia Chavez Villegas et Elena Butti

Dans cet article, j'apporte une contribution empirique à la connaissance en éducation dans les milieux urbains qui sont touchés par la police militarisée et les marchés de drogues illicites. Je vous propose un aperçu du rôle joué par les systèmes éducatifs dans les Unités de police pacificatrices (UPP), un projet de pacification dans les favelas à Rio de Janeiro. Les autorités de l'État de Rio ont commencé à installer des UPP en 2008 soucieux de reprendre le contrôle des favelas dominées par des groupes de trafiquants de drogue et marquées par des niveaux de violence élevés. Dans cet article, qui est basé sur une étude de cas ethnographique que j'ai menée entre 2008 et 2015, j'aborde la lutte des UPP pour obtenir l'allégeance des habitants des favelas. Je me penche en particulier sur l'implication de la police dans les écoles primaires publiques et sur l'éducation non formelle destinée aux jeunes enfants vivant dans les favelas et qui faisaient partie du projet UPP. En répondant à une question essentielle - comment la pacification influence-t-elle l'éducation et quelle en est sa signification sur les perceptions locales de la police ? - je révèle comment les UPP ont amené une militarisation accrue de l'éducation dans les favelas de Rio et je montre comment des pratiques policières contradictoires dans les zones urbaines peuvent en réalité perpétuer la violence qu'elles sont censées combattre.
 
NOTE DE TERRAIN DE l'ESU

Catalyst (Catalyseur) : Développer l'éducation à la réduction des risques et la participation des jeunes dans le contexte de la guerre contre les drogues
Theo Di Castri

Catalyst est un programme de bourses d'un an, bilingue (anglais/espagnol), destiné aux lycéens et à leurs professeurs qui vivent dans des communautés touchées par la guerre contre les drogues (GcD) et qui est menée à travers les Amériques.  Cet effort éducatif est une réponse à la souffrance engendrée par le GcD. Catalyst s'emploie à créer des réseaux transnationaux de solidarité et d'analyse parmi les jeunes qui se trouvent en première ligne de la guerre contre les drogues et à faire en sorte que leurs voix soient entendues par le mouvement grandissant sur la réforme de la politique en matière de drogues. Dans cette note de terrain, je soutiens que les programmes existants basés sur l'abstinence et sur la prévention ne s'attaquent pas aux racines structurelles de la GcD et qu'il est nécessaire d'élaborer une approche radicale et plus complète en matière d'éducation antidrogue. Je présente d'abord le contexte et la raison d'être du programme Catalyst, puis je souligne certains des défis et des enseignements qui sont apparus lors de sa session inaugurale. Basé sur les expériences des facilitateurs et des étudiants lors de cette session, le programme est considéré comme un premier pas prometteur vers une approche alternative à l'éducation sur la drogue. Je conclus la note de terrain en suggérant de nouvelles pistes de recherche et de collaboration entre le domaine de l'éducation dans les situations d'urgence et la réforme de la politique en matière de drogues.
 
CRITIQUES DE LIVRE

Le passage de l'école à la prison: Education, Discipline et double standards racialisés par Nancy A. Heitzeg
Jennifer Otting

Dans son analyse de Le passage de l'école à la prison : Education, discipline et doubles standards racialisés par Nancy A. Heitzeg, Jennifer Otting souligne comment les politiques de tolérance zéro en matière de drogue contribuent à créer un passage de l'école à la prison pour les jeunes de couleur. Le travail de Heitzig met en contraste le traitement des toxicomanes blancs aisés, à qui des programmes de traitement sont proposés et celui des jeunes de couleur, qui sont plus enclins à être exposés aux forces de l'ordre et à être incarcérés.

La socialisation politique des jeunes: une Étude de cas palestinien par Janette Habashi
Jo Kelcey

Dans son analyse de la socialisation politique des jeunes : Une étude de cas palestinien par Janette Habashi, Jo Kelcey aborde comment les interventions qui tentent d'influencer les attitudes politiques des enfants et des jeunes par le biais de contenus éducatifs, peuvent faire plus de mal que de bien si elles ne tiennent pas compte de la manière dont les structures éducatives reflètent l'oppression.