Éducation sans délai annonce un nouveau programme pluriannuel de résilience au Cameroun, portant le total de ses investissements dans le pays à plus de 30 millions de dollars É.-U.

الناشر :
ReliefWeb
منشور
الموضوعات:
Financement de l'éducation

Ce nouvel investissement, d’un montant de 25 millions de dollars É.-U. et réalisé conjointement avec le gouvernement du Cameroun, des agences des Nations Unies et la société civile, vise à mobiliser un financement supplémentaire de 50 millions de dollars É.-U. pour venir en aide à 227 000 filles et garçons touchés par les crises.

Éducation sans délai (ECW - Education Cannot Wait) a annoncé aujourd’hui un financement de démarrage à effet catalyseur d’un montant de 25 millions de dollars É.-U. visant à déployer le tout premier programme pluriannuel de résilience au Cameroun. Le nouveau financement porte le total des investissements d’Éducation sans délai au Cameroun à plus de 30 millions de dollars É.-U. à ce jour, dans l’objectif d’assurer une éducation de qualité pour les filles et garçons touchés par des crises.

L’investissement pluriannuel sera mis en œuvre par l’intermédiaire d’un consortium d’organisations bénéficiaires composé notamment du Conseil norvégien pour les réfugiés(3 millions de dollars É.-U.), de Plan International (3,2 millions de dollars É.-U.), de l’UNESCO(3,5 millions de dollars É.-U.), de l’UNICEF (6,8 millions de dollars É.-U.), du HCR (5,6 millions de dollars É.-U.) et du Programme alimentaire mondial (2,9 millions de dollars É.-U.), conformément aux plans d’éducation du gouvernement du Cameroun dans les parties du pays touchées par des crises.

Le programme, d’une durée de trois ans, vise également à mobiliser 50 millions de dollars É.-U. de ressources supplémentaires pour venir en aide à un total de 227 000 enfants et adolescents déplacés à l’intérieur de leur propre pays, réfugiés, rapatriés ou issus de la communauté d’accueil dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, de l’Extrême-Nord, de l’Est et de l’Adamaoua. À l’instar des autres investissements pluriannuels d’Éducation sans délai, 60 % des bénéficiaires sont des filles et 10 % sont des enfants handicapés.